Christoblog

La bataille de Solférino

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/059/21005928_20130515104818045.jpgLa bataille de Solférino est un film bien imparfait, mais contrairement au flop pas chic de  Tip top, il a le mérite de vouloir bien faire.

Le système que met en place la réalisatrice Justine Triet est diabolique : tourner un film dans la rue, lors d'un événement mémorable (l'élection de François Hollande). On voit la difficulté de la chose : toutes les scènes prévues dans le script pour ce jour-là doivent être tournées ce jour-là, quoiqu'il arrive.

D'où évidemment une pression maximale ce 6 mai 2012, avec un nombre de caméra impressionnant et un nombre d'heures de tournage excédant probablement les limites du droit du travail (mais comme il ne s'agit pas de Kechiche, on ne dira rien). Le concept permet en plus de bénéficier de la puissance de 10000 figurants ... gratuitement !

Les scènes d'extérieur sont donc sidérantes, et le fait d'avoir choisi le métier de journaliste pour l'actrice principale est une idée géniale. Laetitia Dosch est tout à fait crédible dans ce rôle.

Le film ne se résumerait qu'à une prouesse technique s'il ne séduisait pas également par son intrigue intelligemment agencée : un père dont on comprend qu'il a des problèmes psys tente de revoir ses enfants, mais son ex-femme l'en empêche par des moyens qui font douter de sa propre santé mentale (par exemple les emmener dans le tohu-bohu de Solférino).

Les scènes d'intérieurs sont étonnantes, jouées sur le fil par des acteurs inspirés dont on dirait qu'ils improvisent leurs répliques. C'est parfois drôle, souvent intéressant, mais la répétition de certaines phrases pourront aussi énerver ("Je sens une spirale d'angoisse, là"). La fin du film lui donne une dimension supplémentaire (le juriste, le copain, quelques silences qui paraissent assourdissants après les logorrhées de Macaigne).

A Cannes 2013 on peut dire que si le cinéma français a ouvert quelques fenêtres et fait souffler un vent frais dans les salles, c'est en grande partie grâce à Justine Triet.

 

3e

Commenter cet article

monsieur prudhomme 06/10/2013 18:45

Je ne comprends pas très bien le succès critique de ce film : l'image est laide, visiblement aucun effort n'a été fait pour composer des plans qui soient agréables à regarder. Peut-être le
parti-pris de brouiller la frontière entre réalité et fiction. Au prix de la laideur.
La bande-son est stridente : je me suis bouché les oreilles pendant le pré-générique (qui dure une bonne dizaine de minutes, enfin ça parait très long) On comprend vite que tout ne se passe pas
dans la sérénité car les enfants pleurent davantage qu'ils ne devraient. OK, fallait-il infliger aux tympans des spectateurs un tel traitement pour autant ?
Les acteurs ne jouent pas vraiment : ils se comportent comme vous et moi dans la vie de tous les jours... Peut-être le parti-pris de brouiller la frontière entre réalité et fiction ? Mais un acteur
qui ne provoque aucune émotion chez le spectateur, si ce n'est l'indifférence ou finalement l'ennui, n'est-ce pas un peu gênant tout de même ?
Les choix de mise en scène sont parfois déroutants : ainsi ce dialogue entre l'ex-mari et le juriste où l'on ne voit jamais leurs visages, mais seulement leurs corps et le chien (l'ex-mari veut le
soulever et le juriste s'y oppose). Un excellent moyen d'annihiler toute la tension dramatique. Cela dit le chien est excellent dans son rôle de chien, c'est sans doute celui qui s'en tire le mieux
avec les enfants.
La caméra s'attarde volontiers sur les fesses des personnages, celles de l’héroïne en séance d'essayage, celles qui se montrent à la fenêtre en guise de provocation potache, celles qui dépassent
des pantalons taille basse des protagonistes. Sans doute le parti-pris de brouiller la frontière entre réalité et fessier.
Je n'en écrirai pas plus car j'ai quitté la salle avant la fin de cet exercice de style incroyablement vain et laid.

Chris 07/10/2013 13:25



C'est dommage, c'est la fin la meilleure...


Sinon, c'est justement l'aspect intrigant du film qui m'a semblé intéressant.



ffred 29/09/2013 15:48

Une excellente surprise oui !