Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Christoblog

Inside Llewyn Davis

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/028/21002833_20130806152535108.jpgAvec son titre un peu imprononçable et légèrement abscons (en quoi est-on à l'intérieur de Llewyn Davis ?), le dernier film des Coen partait avec un léger handicap dans mon esprit.

Si vous êtes des lecteurs assidus de mon blog, vous savez que je ne suis pas spécialement fan du cinéma des brothers, que je juge souvent un peu compassé, et même parfois pontifant.

C'est finalement lorsqu'ils parviennent à être légers que je les trouve meilleurs, et c'est le cas ici, puisque leur dernière production est un film tourné résolument en mode mineur.

Llewyn Davis est un loser. On suit donc avec une sorte de détachement amusé ses vaines pérégrinations (de toute façon, il n'y arrivera pas). L'intérêt du film vient de ses réparties douces-amères, d'un comique de situtation très efficace (le chat : un running gag qui tombe presque dans la facilité), et de seconds rôles parfaits (une Carey Mulligan irrésistiblement grise).

La mise en scène est classique (académique ?), les décors impressionnants (trop composés ?). Tout cela se suit du coin de l'oeil avec un certain plaisir, si on aime le folk. Le film ne sert pas à grand-chose, on ne sait pas trop si on en s'en souviendra dans deux ans.

La question est : peut-on faire un film sur un raté avec un style qui l'est aussi peu (raté) ?

Les frères Coen sur Christoblog : True grit / No country for old men / Burn after reading / A serious man

 

2e

Commenter cet article

A
Contente de voir que je ne suis pas la seule a avoir ete decue ! Tout le monde crie au chef d'oeuvre, je ne comprends pas pourquoi... A part la cinematographie et la musique, "Inside Llewyn Davis"
n'a rien de special.
Répondre
C


C'est ça.



M
J'ai trouvé le film bien construit et efficacement mis en scène. On s'attache à ce personnage de musicien malchanceux qui semble toujours trouver des solutions pour aller de l'avant.
Même si ce n'est pas une grande œuvre, comme ils en ont signé quelques-unes, cela surpasse True grit ou Burn after reading
Répondre
M
C'est clair qu'à part l'aller-retour New York/Chicago, c'est vraiment pas intéressant. Les personnages n'arrivent pas à toucher, et même Llewyn dont on se contrefout des misères. Un Coen très
mineur.
Répondre
F
Oui c'est ça...dans 2 ans ? Moi je l'ai presque déjà oublié...même s'il n'est pas désagréable...
Répondre