Christoblog

Béliers

En décernant son prix principal à Béliers, le jury de la section Un certain regard de Cannes 2015 a fait preuve d'un rare discernement.

Le deuxième film de Grimur Hakonarson est en effet une réussite totale.

D'abord, il y a ces paysages islandais infinis, aussi impressionnants dans l'immensité verdoyante de l'été que dans la pénombre hivernale. Il y a ensuite ces deux acteurs époustouflants, deux frères silencieux depuis des années, tout en habitant l'un à côté de l'autre, et qui ne communiquent plus que par chien interposé.

Mais l'intérêt du film réside surtout dans l'évidente intelligence du scénario et du montage. A partir d'un prétexte ultra simple (une maladie décime les moutons), Hakonarson parvient à construire une oeuvre qui est à la fois un western haletant, un thriller ovin à fort suspense, et une comédie au neuvième degré, qui peut être désopilante. 

Béliers est à ce titre un très bel exemple d'humour islandais : une distanciation pince-sans-rire, qui rappelle l'humour british, en plus cruel, avec des pointes de surréalisme rugueux. 

La mise en scène est sûrement la plus belle que j'aie pu voir cette année au cinéma : chaque plan paraît à la fois simple, beau et indispensable. La beauté plastique du film est entièrement mise au service d'une dramaturgie réglée de façon millimétrique.

Un superbe morceau de cinéma, à découvrir absolument.

 

4e

Commenter cet article

DOLLOT 09/12/2015 14:32

J'ai envie d'aller en Islande, c'est pourquoi je lis des livres islandais.. et je découvre par hasard l'existence de ce film, que vous me donnez envie de voir. Mais je suis toujours irrité par les gens qui écrivent en faisant de grosses fautes de français, ou par les journalistes télé ou radio qui en font tout autant..Je suis un ancien de Radio France..
SURREALISME
LA PLUS BELLE QUE J'AIE ( subjonctif )
Chaque plan PARAÎT ( accent circonflexe)

3 fautes, c'est beaucoup, surtout le que j'aie, le temps présent n'étant pas de mise dans cette construction..
Vous le saurez pour une prochaine critique..Ne dites pas " ce n'est pas important"..La langue, c'est aussi le sens,
et le français doit rester précis, donc subtil..

Chris 10/12/2015 19:34

Merci pour votre vigilance. L'article a été écrit un peu tard et ... mal relu, à l'évidence.

carole 08/12/2015 21:51

N'en dis pas plus on n'a qu'une envie, le voir nous aussi !!