Christoblog

La nuit nous appartient

Eva Mendes et Joaquin Phoenix. Wild Bunch DistributionComme tous les cinéastes rares, comme Terence Mallick, James Gray s'était mis une pression maximum en tardant tant à sortir son troisième film.

Et bien, c'est une déception, à la hauteur de l'attente. Jamais on entre véritablement dans le film qui est bourré d'incohérences et d'invraisemblances : comment imaginer qu'un magnat de la drogue fasse visiter son antre à un quasi inconnu sans avoir vérifier son pedigree et découvert que son père et frère sont flics ?

Et pourquoi dans le champ de blé le héros est il seul à chercher son ennemi ? Etc.

Joachim Phoenix est inexistant, Eva Mendes traverse le film sans qu'on comprenne son personnage et "l'amour" entre les deux frères est très très peu crédible. Le dernier plan est d'une mièvrerie à couper le souffle.

Restent pour les 2* quelques très belles scènes qui montrent que Gray peut être un GRAND cinéaste (la poursuite sous la pluie, l'attaque dans la cache). A revoir.

 

2e

Commenter cet article