Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Christoblog

L'ivresse de l'argent

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/61/42/20360400.jpg

Mais où est donc passé le cinéaste délicat du Vieux jardin, ou de ce chef d'oeuvre qu'est Une femme coréenne ?

En voyant The housemaid, je me posais déjà la question, mais lors de la projection à Cannes, en compétition officielle, de son dernier film, j'ai su que Im Sang-Soo s'était bel et bien égaré quelque part en un territoire rutilant et chromé, où les émotions nuancées n'existent plus.

L'ivresse de l'argent peut être vu comme un décalque de The housemaid, même milieu feutré de super-riches, même goût pour le sexe, à la différence qu'ici ce goût est assumé par une vieille rombière, ce qui ne rend pas le film plus aimable.

L'exercice pratiqué par Im Sang-Soo est sans nul conteste extrêmement brillant techniquement et plastiquement (ces mouvements de caméra !), mais cette maestria s'exerce avec tellement d'ostentation qu'elle nuit à l'attrait du film, dans lequel les personnages sont confinés à des caricatures parfois grotesques, qui rejouent sans fin la même partition sur le thème sexe / pouvoir /argent.

Quant aux derniers plans, je ne les ai absolument pas compris, et la rupture de ton qu'ils entraînent me laisse absolument perplexe.

Un exercice de style aussi brillant qu'inutile.

Im Sang-Soo sur Christoblog : Une femme coréenne / The housemaid / The president's last bang

 

2e

Commenter cet article

C
Autant j'avais bien apprécié The Housemaid (n'ayant pas vu l'original, difficile de le comparer), autant Sang-Soo m'a terriblement déçu avec ce film qui est effectivement sublime sur le plan "plastique" mais qui enchaîne déplorablement clichés superficiels et caricatures éculées. "Aussi brillant qu'inutile" est le résumé parfait de ce film !
Répondre
F
c'est vrai que ça ressemble beaucoup à The housemaid, en moins bien... Le vieux jardin est vraiment magnifique. Je n'ai pas vu les autres
Répondre
N
Tiens c'est marrant... moi je n'ai connu Im Songsoo qu'à partir de The housemaid, que j'avais beaucoup aimé, et celui-ci a confirmé mon intérêt pour le cinéaste.
Répondre
Y
Tout à fait d'accord avec toi. Il fait partie de mes déceptions 2012... déjà que the housemaid n'était pas génial :(
Répondre