Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Christoblog

J. Edgar

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/12/86/19863853.jpgSoyons positif : j'ai trouvé le dernier Eastwood bien moins mauvais que le mollasson Invictus et surtout que le pitoyable brouet mystique d'Au-delà.

Ceci dit, le film ne m'a pas enthousiasmé non plus, et ce, pour trois raisons.

La première, c'est le scénario. Il est très rare que je trouve un scénario vraiment mauvais, mais celui-ci me semble cumuler plusieurs défauts : il est trop allusif (il faut être rompu à certaines subtilités de l'histoire américaine pour tout comprendre), confus (ces aller-retours incessants entre les époques donnent le tournis), verbeux (cette voix off envahissante), discutable sur certains points (Hoover s'habillant en femme, l'homosexualité non consommée), hésitant (plongée au coeur du FBI, comme le proclame mensongèrement l'affiche, ou biopic ?).

La deuxième, c'est Di Caprio, qui m'énerve. Avec son petit air buté, sa moue et ses plis au front, on dirait qu'il ressasse sans fin son personnage d'Aviator, ou celui de Shutter Island : le dérangé contrarié.

De plus, ces exploits de maquillages commencent à vraiment m'énerver (et combien de kilos de plâtre il avait, et combien de cheveux il s'est fait arracher, et ta ta ti et ta ta ta). Le pauvre acteur qui joue Olson, lui, n'a visiblement pas eu droit au même budget : il passe directement du stade de jeune éphèbe à celui de mort-vivant au visage de cire. Consternant.

Enfin les choix esthétiques d'Eastwwod ne m'ont pas convaincu : couleurs désaturées presque blanches pour les scènes dans le passé, à l'inverse écran quasi noir pour certaines scènes de nuit, décors numériques.... le film est froid et sans âme.

Je me suis plutôt ennuyé et ai eu du mal à comprendre l'intérêt de raconter l'existence de ce petit homme médiocre et sérieux.

Outre les films cités, Eastwood sur Christoblog c'est aussi Gran Torino.

 

2e

Commenter cet article

J
Du savoir faire (excellente photographie) mais peu d'âme dans ce biopic très historique. Par contre, j'ai beaucoup aimé la pudeur avec laquelle Eastwood approche la relation amoureuse.
Un film qui se laisse regarder, mais j'avoue ne pas comprendre (une nouvelle fois) la presse dithyrambique, je me suis quand même ennuyé...
Répondre
C


On est parfaitement d'accord !



T
D'accord ! Plutôt bien fichu dans la réa, mais qu'est-ce qu'on s'en carre, sérieusement... Leo est quand même bon, faut pas déconner. Cela dit, je me suis bien marré sur l'autre, le mort-vivant de
cire au moindre budget, c'est tout à fait ça. Moyen.
Répondre
C


Moyen -


Et Di Caprio... fait du DiCaprio.



J
Oh oui le maquillage que se coltine ce pauvre Armie Hammer avait plus sa place dans un film d'Halloween, c'est réellement consternant... Du coup ça m'a un peu perturbé, je le scrutais, c'était
tellement irréel .. XD C'est fou que les gens sur le film n'aient pas rectifié ça, quitte à moins le charger en cire comme tu dis, mais là il ressemble à rien, ... x_O
Répondre
C


Ca m'a beaucoup gêné, d'autant plus que cela amplifie le fait que le personnage de Olson est ravalé par le scénario au rang d'objet...



F
Humm on est bien d'accord... Je trouvais les maquillages bien faits mais je pensais à Di Caprio et Watts. D'ailleurs je me demande bien ce qu'elle est venue faire là...Pour le reste ok aussi, le
scénario est le gros point faible...
Répondre
P
Leo méritait un Oscar pour Aviator. Je n'ai pas vu Shutter Island, mais dans les rôles de cinglés, il est vrai qu'il excelle. Pour autant, ça ne me donne pas envie de voir ce film. M'énerve toute
cette pub autour de lui et son présupposé Oscar pour le film.
Répondre
C


C'est vrai que ce rôle est typiquement un rôle "à Oscar". C'est un peu énervant, je confirme.