Christoblog

Chained

Incroyable vitalité du cinéma israélien, qui nous propose ici un petit chef d'oeuvre plein d'intensité et de variété.

En suivant l'itinéraire de cet ours mal léché (je ne peux pas m'empêcher de penser au Denis Ménochet de Jusqu'à la garde), on parcourt à la fois le spectre de la masculinité bafouée, et celui de la société israélienne.

C'est puissant, excellemment filmé, magnifiquement interprété, et intrigant au possible. On a hâte de découvrir le deuxième volet de ce tableau du couple moderne, Beloved.

A signaler que le réalisateur de ce film est également l'auteur d'une oeuvre trop injustement méconnue, l'exceptionnel Ajami.

Foncez-y, c'est un des meilleurs films actuellement sur les écrans.

 

3e

Commenter cet article

dasola 03/08/2020 12:31

Bonjour Chris, oui Chained est un très grand film qui malheureusement ne se donne déjà presque plus en salle et c'est dommage. J'ai vu Beloved avant Chained, cela ne m'a pas gênée, au contraire. Bonne journée.

Bellin 21/07/2020 13:02

Merci pour ta critique enthousiaste. Il se trouve que ce matin, j'étais en panne de films, la programmation n'étant pas extraordinaire. Du coup, après t'avoir lu, déclic : j'ai foncé voir CHAINED... sauf que, pour des raisons d'horaires, j'ai commencé par l'autre titre du diptyque israélien BELOVED. Un film féminin (féministe ?), à la fois coup de poing et coup au cœur. J'ai été tout à fait emporté, séduit, bouleversé. Il paraît que la version masculine (CHAINED) est un cran au-dessus. Mais le premier film élargit les enjeux, je pense : le couple… la famille… l'adoption… la fin de vie… sans oublier l'hymne vibrante à l'amitié féminine ! Alors, quand je verrai la suite demain matin, je ne peux être qu'emballé à la puissance 2 ! Oui, décidément, coup double ou non , mon avis rejoint le tien : "Foncez-y !"

Chris 24/08/2020 18:20

Content que cela t'ait plu. J'espère qu'on pourra voir un jour le troisième volet !