Christoblog

Fais de beaux rêves

Beau film ample, complexe, et aux multiples thématiques que le dernier Bellochio.

Fais de beaux rêves est un véritable travail d'orfèvre, construit sur un scénario ciselé et servi par une interprétation pleine de finesse.

Comme le personnage principal, on sait sans savoir, et le film enchaîne les belles liaisons : statues militaires, bustes de Napoléon, chute libre, se laisser tomber dans le canapé. Chaque période renvoie à un traumatisme de l'enfance, parfois de façon évidente, parfois moins. C'est beau, subtil et on est émerveillé par la manière de filmer de Bellochio.

Il ne manque pas grand-chose pour que le film nous emporte vraiment dans son élan romanesque : peut-être un tout petit peu plus de concision, ou une insistance un peu moindre sur certains passages.

Au final, Fais de beaux rêves emporte la mise par sa capacité à faire ressentir le passage du temps.

Sur le fond il impose cette vérité : quels dégâts produit le fait de ne pas dire la vérité aux enfants !

 

3e

Commenter cet article

Bellin 04/01/2017 08:20

Merci pour ton commentaire sobre et juste. Personnellement, j'ai beaucoup vibré à ce film même si, au début, je le trouvais un brin désuet (les enfants au cinéma m'horripilent souvent). J'ai repensé au chef-d'oeuvre de Comencini... Et puis, lorsque je suis sorti de la salle, comme tu l'indiques dans ta critique, les divers éléments (la chute de la statuette, le canapé, le plongeoir...) se remettent en ordre comme dans un puzzle. Du coup, on comprend mieux les mécanismes du traumatisme originel, les obsessions, les résiliences... Un film beau et profond, magnifiquement interprété, avec plein d'harmoniques renvoyant à d'autres vies, à d'autres films. Ainsi, la scène de la mère hystérico-toxique du petit copain hyper gâté m'a évoqué une autre scène terrible et bouleversante (la révolte du fils timide face à une mère tunisienne trop possessive) dans ce bijou de film qu'est "Hedi, un vent de liberté", mon premier film coup de coeur de 2017.
Au fait, cher Chris, BONNE ANNÉE et tout plein de belles critiques enthousiastes, apéritives... et aussi des coups de gueule aussi contre les vrais faux chefs-d'oeuvre adulés par les snobs intellos (suis mon regard).
A très vite !

Chris 04/01/2017 19:01

Merci avant tout pour ta fidélité cher Bellin ! C'est bien des commentaires comme les tiens qui motivent pour écrire un article de blog dans les petites heures de la nuit.
Je te souhaite à mon tour une excellente année 2017.
Ma critique de Hedi est à venir, j'ai beaucoup aimé aussi.