Christoblog

Les trois soeurs du Yunnan

Wang Bing est un magicien. Qu'il filme la fin d'un complexe sidérurgique pour en faire un film de plus de 9 heures (A l'ouest des rails) ou ici la vie de 3 petites filles dans un village isolé de tout, il parvient à chaque fois à nous captiver, à donner l'impression que la réalité est PLUS que la réalité.

De la même façon que la photographie peut dans certains cas nous donner l'illusion de voir au-delà de la surface des choses, le cinéma de Wang Bing nous projette dans une quatrième dimension vertigineuse et émouvante.

Trois petites filles (10, 7 et 4 ans) dans une maison presque sans électricité, sans eau courante, sans chauffage, sans toilettes, dans un village du Yunnan, à 3200 mètres d'altitude. La mère s'est enfuie. Le père travaille. Les trois soeurs se débrouillent comme elles peuvent durant la journée. Il faut s'ocuper des bêtes, s'épouiller, faire un peu de lessive, manger des pommes de terre. 

Durant les 2h30 que durent Les trois soeurs du Yunnan, il ne se passe pas grand-chose, et en même temps c'est le monde entier qui semble s'engouffrer dans la cour boueuse, dans ces paysages extraordinaires d'alpages, dans ces petits matins brumeux, ou dans l'attitude toujours très dignes de la grande soeur. En posant sa caméra au bon endroit, au bon moment et en cadrant à la perfection, Wang Bing nous jette à la figure un morceau d'humanité brute : c'est beau, puissant et incroyablement bouleversant.

C'est un miracle que le film soit distribué en salle, courez-le voir. Il a collectionné les récompenses : après le prix Orizzonti à Venise, il a remporté la plus haute récompense au festival des trois continents de Nantes, la Montgolfière d'or.

 

4e

Commenter cet article

ta d loi du cine 29/04/2014 00:51

Et la plus basse récompense, ç'aurait été le Batyscaphe de bronze?
D'accord je sors.

dasola 25/04/2014 21:28

Bonjour Chris, je viens de mettre ton billet en lien. On ne sort pas indemne de ce film. Quand on réalise qu'en 2011, on peut vivre dans un tel dénuement sans une plainte. Très grand documentaire. Bonne soirée.

aurelie 17/04/2014 20:11

sympa

hartenstein 20/03/2013 20:00

film bouleversant,quel triste sort pour ces trois héroînes.
cette gamine de 10 ans me fend le coeur,certainement écoeurée par tant d'injustice.
Quel est le devenir de ces pauvres gens? Comment peut-on les aider?
dans quel monde vit-on?
J'espère que le film a pu leur apporter de l'aide financière
peut être pour assumer au moins leur scolarité, peut être aussi la création d'association.

Bannish 02/12/2012 19:05

Quand tu dis "je ne pense pas que le film sera diffusé en salle", tu sais pourquoi ? Vu l'avis général et la collecte de prix, ça paraît surprenant ? c'est possible ça ?

Chris 03/12/2012 23:52



D'abord, c'est une commande d'Arte qui passera la version courte d'1h30. Donc à partir de là on voit peu d'intérêt de diffuser la version longue en salle, c'est quand même assez pointu comme
film. Les autres films de Wang Bing ont toujours eu des diffusions confidentielles...