Christoblog

Slumdog millionaire

Difficile de bouder son plaisir en regardant Slumdog Millionnaire. Un scénario bien travaillé, des acteurs qui ont la pêche, une mise en scène déjantée (un peu trop diront certains), une musique qui remue : que du bonheur.

Ouais, les cadrages de travers et les visages coupés en deux ne vous font pas un cinéaste, mais Danny Boyle n'est pas non plus Bergman, et on s'en fout en l'occurence. Slumdog millionaire, c'est pas les Fraises sauvages à Mumbai, c'est plutôt Trainspotting au pays de Bollywood, et ça déménage.

Pourquoi notre héros veut-il jouer (et gagner ?) à "Qui veut gagner des millions ?" : la réponse n'est pas si simple, et il faudra de nombreux flashbacks pour comprendre le pourquoi du comment. A part ça, on dirait par certains aspects du pur Bollywood (des sentiments qui débordent, des méchants vraiment - très - méchants, de l'amouuuuur !). Et le gentil est intelligent, bien que réservé.

Au final ce qui rend le film si plaisant, c'est l'Inde, évidemment 1000 fois plus réelle que dans A bord du Darjeeling Limited, et plus particulièrement Maximum Mumbai la ville de tous les délires. Ce qu'on voit de Bombay, surtout au début, dans la scène magistrale de la poursuite des enfants dans le bidonville, est absolument fascinant et Danny Boyle réussit parfaitement à rendre sensible la frénésie de cette ville.

Le générique de fin enfonce le clou bollywoodien pour notre plus grand plaisir. Foncez voir Slumdog Millionaire et embarquez dans un grand huit des sensations fortes, pas forcément très subtiles, mais bien relevées.

 

3e

Commenter cet article

Chris 04/03/2010 11:49

Eh, je n'ai pas dit que c'était un chef d'oeuvre ! Mais j'ai apprécié, il faut dire que je connais un peu l'Inde donc je ne suis pas complètement objectif, mais le film donne bien une idée de l'énergie qu'on ressent quand on se promène là-bas.

Garytheone 28/02/2010 13:50

C'est quand même assez étrange de voir que tant de monde ont apprécié les yeux fermés ce film.

Un moment sympa ? Et bien ça dépend des moments mais Boyle nous offre quelques scènes sympas en effet.

Et le reste ? Et bien le reste est écrit depuis le début, le film ne prend pas de risque et met en scène une aventure déjà vue mille fois au cinéma. L'ascension d'un jeune homme qui vient du fond, et qui n'a vraiment pas eu de chance dans la vie : OK ça peut devenir intéressant mais à la condition que ce soit inédit et maitrisé.

Pour moi le film fait un peu tire-larmes, l'histoire d'amour est presque grotesque. C'est un peu mal joué, ça manque d'intensité.

Le dimanche soir au coin du feu quand on ne sait quoi regarder serait sûrement le seul moment où l'on pourrait se dire qu'il n'est pas si mal. Mais quand on cherche l'évènement annoncé, quand on cherche la beauté du récit que les critiques acclament, et bien on prend une claque (au mauvais sens du terme).

Je persiste et je signe : Boyle en a rajouté et son histoire ne ressemble plus qu'à un film pour teens en manque d'affection.

Une histoire simple, vraie et profonde, voici tout ce que Slumdog millionaire n'est pas (à mon grand regret).

Chris666 22/01/2009 11:03

D'accord avec ton appréciation Stoni, quelques éléments m'empêche de mettre ****, comme toi. J'aime bien Bollywwod, effectivement, et je prépare une série d'article à venir sur mon blog, pour les novices. A suivre...

Stoni 18/01/2009 20:37

J'ai le sentiment que tu es un spécialiste du Bollywood, ce qui n'est absolument pas mon cas. Cependant, j'ai vraiment pris une claque sur ce drame sur fond d'une société indienne en chamboulement et qui montre bien à quel point la majorité du peuple reste toujours sur la carreau. Boyle réussit largement son pari à ce niveau là.
Je nuancerai quand même ma satisfaction d'ensemble en raison d'un happy end très (b)hollywoodien et qui fait un peu tâche. C'est pourquoi j'estime qu'il n'a pas la carrure pour décrocher le prochain Oscar. Mais effectivement, le meilleur film de 2009 pour le moment.

Je suis en bouclage de ma propre critique. J'espère pour tout à l'heure. Et félicitations pour ta réussite au quiz ;-)