Christoblog

Oblivion

http://fr.web.img4.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/93/85/46/20516588.JPGLes films de SF récents (Prometheus, Tron : l'héritage) cumulent en gros les mêmes qualités esthétiques et les mêmes défauts de structure qu'Oblivion.

 

Au rayon des qualités, il faut reconnaître au film de Kosinski une certaine beauté plastique, dûe en grande partie aux décors, notamment à celui de la station perchée dans les cieux. Les vêtements, les meubles et la déco rétro-futuriste font leur petit effet. D'autres aspects sont plus disscutables, comme les flingues en carton-pâte, la combi en papier sulfurisé et la moto playmobil.

 

Deuxième intérêt du film : la plastique des deux actrices. Andrea Riseborough est renversante en glaciale beauté rousse, et Olga Kurylenko n'a pas grand-chose à faire pour capter l'attention.

 

Au rayon des éléments moyens je mettrais volontiers le scénario. Somme toute prévisible et franchement lourdingue par moment, on ne peut nier qu'il possède un certain charme et surtout une vraie cohérence, ce que ne possédait pas celui de Prometheus.

 

Toujours dans la catégorie "moyen" j'ai beaucoup de mal à me prononcer sur la perfomance de Tom Cruise, qui, s'il n'est pas mauvais, ne donne pas l'impression d'avoir adapté son travail au contexte de la SF. Il bouge, sourit et porte des lunettes de soleil comme dans les Mission Impossible, et c'est un peu dommage.

 

Quand aux défauts du film, je synthétiserai en disant que le film manque singulièrement de personnalité. Son rythme est trop lent, certains détails sont franchement ridicules (oh, la petite cabane et son panier de basket, gloire aux Etats Unis éternels), et les ruptures de ton nuisent à la cohérence du film. Des personnages ne sont qu'esquissés et certaines péripéties semblent franchement artificielles. On ne peut s'empêcher de penser au détours d'un décor ou d'un costume à d'autres films de SF, autrement plus célèbres, comme Star Wars, Alien ou 2001. C'est mauvais signe.

 

Au final, je déconseille donc. En matière de SF les derniers films marquants restent donc le Star Trek de JJ Abrams et la partie futuriste de Cloud Atlas.

 

2e

Commenter cet article

fiduce 10/07/2014 01:01

Arrêtez d'écrire n'importe quoi. Oblivion est très bon : tout le film est en double sens. Prometeus est très bon aussi : il ne "mâche" pas tout le scénario. Quant à Cloud Atlas, en parler comme d'un film de SF "pour sa partie futuriste", c'est stupide. C'est un film fantastique (et l'époque passée ou future ne change rien à celà). La partie futuriste de Cloud Atlas, c'est de la Sf façon twilight zone ... une situation futuriste hautement improbable et qui n'a qu'un but : servir le propos.

fiduce 10/07/2014 01:06

Si Cloud Atlas, c'est de la bonne SF, alors Cosmos 1999 et la série Star Treck sont des chefs d’œuvres de SF ;-)
Sérieusement, la SF, c'est pas des scènettes sans profondeur avec juste un conteste technologique. C'est d'abord des situations inédites.
Dans Cloud Atlas, comme dans Star Treck (série) et Cosmos 1999, on a des scenettes qui seraient faciles à transposer dans n'importe quelle époque (c'est d'ailleurs fait dans le film). Dans Oblivion, comme dans Prometheus, le propos est intransposable.

copa738 24/04/2013 12:51

Globalement d'accord, mais j'ai été transporté par le film qui est un excellent divertissement :)
Cloud Atlas, pour moi c'est du niveau bien au-dessus, car c'est bien plus qu'un produit commercial

Chris 27/04/2013 18:40



D'accord avec toi, Cloud Atlas est un film vraiment important...



Félix 21/04/2013 20:00

Faut croire que je suis très exigeant aussi avec les films de SF... On se rejoint donc, Chris.

http://ilaose.blogspot.com/2013/04/oblivion.html

Chris 22/04/2013 20:12



Oui, la SF ne se prête pas à l'approximation.



robin 11/04/2013 21:02

curieux car j'ai beaucoup de bons retours !

Chris 12/04/2013 18:15



Oh, ce n'est pas complètement nul, mais je suis très exigeant pour les films de SF.