Christoblog

Jours de pêche en Patagonie

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/12/26/4d6000a2-4e8c-11e2-bb74-5aea9ecb2705-493x328.jpgLes habitués du Festival des trois continents connaissent bien Carlos Sorin, le réalisateur attachant de Historias minimas ou Bombon el perro.

 

On retrouve dans son dernier film les qualités qu'on avait déjà remarqué dans ses oeuvres précédentes : une attention extrême portée aux personnages, une capacité à capter ces petits moments de la vie lors desquels les sentiments vacillent, et une mise en scène parfaitement fluide.

 

Jours de pêche est ce genre de film qui ne fait qu'effleurer son sujet. Du personnage principal, Marco Tucci, on n'apprendra que quelques éléments disparates tout au long du film : il a été alcoolique, il a quitté sa femme, il travaille pour une entreprise allemande de roulement à bille, il est d'origine italienne, il aime l'opéra et surtout, il se rend en Patagonie pour revoir sa fille, qu'il a perdu de vue.

 

Dans ce coin perdu du Sud de l'Argentine, il va donc passer quelques jours à la chercher, et à faire des rencontres minuscules, mais qui, curieusement, laissent chacune une impression durable. Carlos Sorin réussit ce prodige très rare de rendre exceptionnels des personnages somme toute communs, et il le réussit particulièrement bien avec son acteur principal (Alejandro Awada), absolument confondant par la mobilité de ses traits, la douceur de son regard et l'expressivité de ses postures. Le film respire une sorte de bienveillance digne, sans aucune trace de sensiblerie.

 

Un beau moment de cinéma, filmé dans des décors naturels de toute beauté, ce qui ne gâche rien.

 

3e

 

Commenter cet article

Bannish 15/01/2013 22:25

Quel dommage que ce film touchant n'ait pas développé davantage son propos; c'est plus qu'une impression d'inachevé. Tout est bien posé et disposé, et puis...et puis c'est tout.

Malgré tout, cela reste un excellent moment passé en compagnie de belles personnes, et avec une harmonie rare entre l'image et la bande sonore, dépouillée, superbe. Très bon, trop court.

dasola 07/01/2013 08:14

Bonjour Chris, c'est le premier film que j'ai vu en 2013. Je m'attendais à autre chose. J'avais apprécié Historias minimas et Bombon El Perro, celui-ci m'a un peu laissé sur ma faim car justemeent,
on ne voit pas tant que cela les paysage de Patagonie. C'est une région où je rêve de retourner (j'avais adoré). Je reconnais que l'acteur principal est bien et tous les autres aussi (beaucoup de
non professionnels) mais l'histoire est très ténue: la fille ne veut plus le voir et puis on apprend qu'elle est quand même venue à l'hôpital. Sinon, l'entraîneur de boxe est assez savoureux. C'est
un film sympathique mais trop léger à mon goût, et il ne dure qu'1 heure un quart (c'est trop court).

Juan Paradilla 06/01/2013 19:27

C'est Michel Blanc à gauche sur la photo ?