Christoblog

La guerre est déclarée

Vu en avant-première à Nantes, en présence de Valérie Donzelli et de Jérémie Elkaïm, et en compagnie de la fine fleur des blogueurs nantais : pierreAfeu et heavenlycreature.

La guerre est déclarée parle de la même chose que Melancholia : la fin du monde. Littérale dans le film de Von Trier, relative dans celui de Donzelli, puisqu'il s'agit, pour des parents, d'apprendre que leur enfant est atteint d'une grave maladie. Dans le premier cas la palette de réaction des personnages est le déni, le suicide, la colère. Dans le deuxième, la fureur de vivre, l'amour, l'espérance. Les deux titres peuvent donc se regarder comme dans un miroir : la guerre est déclarée à la mélancholie.

D'un côté, un metteur en scène un peu usé, tournant en rond autour de ses obsessions dans un beau geste formellement brillant, de l'autre une jeune réalisatrice fonçant droit devant, sans craindre de bousculer les conventions. Dans les deux cas, des films sur le fil, qui ne tiennent que par la grâce de la personnalité et du vécu de leur auteur.

Ce qui me frappe dans le film de Valérie Donzelli, c'est l'extrême audace stylistique et l'efficacité rythmique.

Audace, parce que le film - si on le regarde avec attention - est fait de bric et de broc, à un point qui pourrait nuire à sa cohérence. Sa variété de tons est insensée : on passe d'un thriller monté à la hache (le départ en TGV) à une sorte de comédie allenienne à la française (les premiers amours), en passant par des accents truffaldiens (les parents), des inspirations mallickienne (ces inserts de cellules humaines), des éclairs lelouchiens (la dernière scène, très Un homme et un femme - et un enfant). Il y a aussi une chanson à la Honoré, des effets de couleurs très almodovariens (les personnages ont des T-shirt de la couleur du canapé et du papier-peint), une façon de montrer les hôpitaux qui rappelle Urgences, des ralentis, des accélérés, des effets sons étonnants, une Rancho verte, une fête foraine, une soirée open kiss et 1000 autres choses.

Rythme, parce que tout cela ne tient la route que parce que le film fonce à 100 à l'heure. Miracle d'un montage au cordeau, d'une progression scénaristique millimétrée et d'une bande-son époustouflante, bien que complètement hétéroclite.

La guerre est déclarée est donc un patchwork que certains trouveront peut-être indigeste mais qui transpire une énergie incroyable, le type d'énergie que je n'avais pas ressenti au cinéma depuis ... les premiers Spike Lee ? Le tout est trituré avec une intense intelligence - et une distance adorable (ah ce clin d'oeil avant d'entrer en salle stérile) par Valérie Donzelli, ce qui nous promet de beaux lendemains. Quelle pêche, quelle envie, quelle énergie tonitruante !

Probablement un des films les plus importants de l'année, qui suscitera l'ergotage de froids esthètes et laissera peut-être une partie du public en route ... mais pour ceux qui adhéreront comme moi, révolutionnaires du coeur, quel plaisir et que de larmes !

Choisissez votre camp, la guerre est déclarée.

 

4e.png

Commenter cet article

Soulflax 22/10/2011 18:58


Quelle horreur ce film.


Chris 16/09/2011 18:58


Ils vont gagner, c'est sûr. Ils gagnent tout, partout !


Alain 16/09/2011 18:51


Pour le cas ou tu l'ignorerais encore, une excellente nouvelle ... Le film, La Guerre est déclarée, a été sélectionné pour représenter la France à la sélection du meilleur film étranger aux Oscars
2012. Je suis ravi de cette décision et encore davantage pour le couple Valérie Donzelli, Jérémie Elkaïm


Chris 09/09/2011 19:05


Merci pour votre gentil mot. Vous devez pouvoir vous connecter au site d'Alain en utilisant le lien à droite figurant dans la liste "Bons blogs...". Tout en bas des articles d'Alain vous pouvez
laisser un commentaire comme sur le mien. Sinon vous pouvez aussi lui écrire en utilisant "Contact" en haut à droite de son blog.


Christophe Alho 09/09/2011 18:40


Bonjour, en cherchant le nouveau site d'alain ... nous tombons sur le vôtre. Excellent, c'est vrai mais pourriez vous nous dire pourquoi nous ne pouvons pas laisser de message sur celui d'alain, il
vous cite en référence mais nous ne parvenons pas à nous connecter sur son nouveau site over blog pour lui laisser un message "de soutien" . Merci par avance Christophe