Christoblog

Carte postale de New York

CP1NewYork

  L'AMC / New York

Par Amélie

 

Après de nombreuses années à Paris et quelques mois à Washington DC, je suis désormais installée à New York depuis début 2011. Dans cette « carte postale » commandée par Chris, je vous parlerai de l’accessibilité des salles de cinéma aux États-Unis.

Compte tenu de la puissance de l’industrie cinématographique américaine, on pourrait s’attendre a ce que le cinéma soit omniprésent dans la vie des Américains. Et pourtant, il occupe un rôle moins important que dans la vie des Français.

Ce qui m’a tout de suite frappé en découvrant les grandes villes américaines, c’est la difficulté à trouver une salle de cinéma. Manhattan et San Francisco ne comptent qu’une quinzaine de salles chacune, en incluant les petits cinémas indépendants (mais en excluant les institutions telles que le MoMA projetant occasionnellement), et on peut marcher longtemps sans en croiser une. Prenez Times Square : il n’y a que 2 complexes de cinéma, alors que l’on en compte 8 autour des Champs Élysées.

Une fois la salle de cinéma identifiée, une autre mauvaise surprise vous attend : les places coûtent 12 à 14 dollars, et les tarifs étudiants n’existent pas. A ce prix-là, on croise les doigts pour que le film soit réussi ! Beaucoup d’Américains choisissent de surcroit de s’arrêter au stand popcorn-boisson, ce qui fait vite monter l’addition.

Certaines personnes autour de moi ont décidé de rayer les salles de cinéma de leur vie, lorsque la peur des punaises de lit est devenue trop forte ou que la naissance d’un bébé impose de prendre une baby-sitter pour sortir. Au-delà de ces problèmes, la télévision est de plus en plus omniprésente avec le développement de séries de haute qualité. Avant les bandes-annonces, les cinémas AMC Loews font désormais 15 minutes de « previews » consacrées aux nouvelles séries télévisées. Enfin, tous les cinéphiles ont un abonnement à Netflix, qui offre un streaming illimité de films et séries pour 7,99 dollars par mois.

Pour ma part, je résiste autant que possible aux contraintes locales, y compris de bruyants spectateurs, car rien ne remplace l’expérience du grand écran. J’ai la chance d’habiter dans l’unique triangle d’or du cinéma new-yorkais : dans un rayon de 5 minutes de marche, j’ai accès à un multiplexe AMC, un cinéma indépendant, et à la Film Society du Lincoln Center. Ce dernier m’offre l’opportunité d’assister à des festivals en présences des acteurs et réalisateurs, ce qui fait oublier le coût élevé de la séance (parfois plus de 20 dollars).

Car oui, c’est ça la magie de New York : les films ne sont que modérément accessibles, mais les stars sont là ! Depuis janvier, j’ai eu la chance de voir entre autres Martin Scorsese, Robert De Niro, Oliver Stone, Cédric Klapisch, Mike Nichols, Jason Reitman et Alba Rohrwacher. Toutes les semaines, je lis dans la presse que Robin Williams, Sandra Bullock, Jennifer Lopez ou encore Bradley Cooper sont en balade ou en tournage à côté de chez moi, et telle une groupie, j’espère bien les croiser dans la rue un de ces jours !

 

Commenter cet article

Un film pour ce soir 25/10/2011 04:30


Les AMC font les places à 6 dollars au lieu de 12 voire 13 dollars avant midi. Pratique pour les petits budgets (mais c'est vrai qu'il n'y a pas de stars aux projections!).


Amelie 02/10/2011 21:59


Chris : on est bien d'accord ! :) Habiter dans le quartier de "West Side Story", c'est unique !


Amelie 01/10/2011 17:36


Marnies : non, il n'y a pas de formule d'abonnement. Il y a quelques réductions via des tickets de type CE, mais elles sont difficiles à trouver. J'ai pour ma part des tickets "AMC Silver
Experience" à 7-8$, mais ils m'imposent de voir les films plus de 10 jours après la sortie.

Mymp : j'ai moi aussi testé le ciné du fin fond du Michigan, et je confirme, que des blockbusters ! :)


Chris 02/10/2011 21:47



Tu as en plus quand même la chance de vivre dans le décors de beaucoup des films qui nous font rêver !!



Marnies 01/10/2011 15:46


Et bien, c'est très décevant, le reve américain en prend un sacré coup !!!! Les formules d'abonnements n'existent pas du tout en salle aux USA ?
cela fait plaisir d'etre parisienne... la ville est unique pour le nombre de salles de cinéma et surtout la diversité des oeuvres proposées... et je préfère de loin avoir la chance de disposer d'un
tel éventail pour des prix très raisonnables (avec abonnement) que de voir "en vrai" Scorsese ou Klapisch ou autres : maigre consolation si on ne peut pas aller au ciné pour découvrir toutes les
oeuvres produites par le cinéma mondial, actuelles ou anciennes.


mymp 01/10/2011 12:50


J'ai été très (désagréablement) surpris également de trouver si peu de salles de cinéma à NY et SF, ce qui est étrange contenu de leur réputation de "villes culturelles et européennes". A part 1 ou
2 complexes croisés de loin, rien de chez rien, même pas de petites salles pour le cinéma "d'auteur" (qui doivent être bien cachées !). Quant à l'Amérique profonde, quand on a la chance de croiser
une salle, c'est uniquement une programmation de blockbusters, d'où une sorte de nivellation par le bas.
Bravo en tout cas à Chris pour cette jolie initiative.