Christoblog

Blue Valentine

Michelle Williams. Films sans FrontièresUn couple à deux moments de son histoire : la rencontre amoureuse, et un triste week-end, 6 ans après.

La rencontre obéit aux canons du genre : coup de foudre pour lui, moins pour elle. Lui est issu des bas quartiers, peu diplômé, elle a un gros potentiel, elle pourrait devenir médecin. Elle tombe enceinte. Chez l'un comme chez l'autre on peut déjà discerner des traits de caractère qui s'avéreront décisifs ultérieurement.

6 ans après, le couple est au bord de la rupture : réussira-t-il à retrouver la magie des premiers instants dans la chambre futuriste d'un improbable love hôtel ?

Le film montre la décomposition de la liaison amoureuse avec une intensité qui est proportionnelle à la vacuité du pensum calamiteux de Sam Mendes, Les noces rebelles. Il est pour cela servi par un couple d'acteurs aussi discrets que brillants : Ryan Gosling, dont la transformation physique et comportementale entre les deux époques est impressionnante, et Michelle Williams, anti-spectaculaire à l'extrême.

Le montage alterné des deux périodes est remarquable (avec parfois des plans raccord, ce qui produit un effet vertigineux), la mise en scène est efficace. A noter que les deux époques sont tournée avec des techniques différentes : le passé en 16 mm et le présent en digital. Le film aurait probablement gagné en intensité en étant un peu raccourci, certains dialogues notamment mériteraient des coupes tant ils deviennent oppressants dans leur répétition, mais l'ensemble se tient remarquablement bien.

Le cinéma indépendant américain confirme son éclatante santé après Winter's bone, Beginners et La dernière piste.

 

3e

Commenter cet article

ffred 04/07/2011 18:08

2 étoiles seulement ??

Platinoch 27/06/2011 12:12

Un peu comme Neil, ce film m'a totalement gavé. Rien de bien nouveau sous la comète, il utilise le même procédé que "Before sunset", "Copie conforme" ou encore le magnifique "Conversation(s) avec une femme" sans leur arriver à la cheville. Beaucoup trop long, il accumule également les facilités de montage (alternance facile d'une scène de mariage avec une scène de séparation). J'ai pas accroché du tout...

Claire 26/06/2011 22:31

J'ai du mal à comparer les Noces rebelles avec Blue Valentine, même si j'ai pu apprécier le premier, dans un autre registre.
J'ai vraiment aimé ce film, qui doit beaucoup à ses deux acteurs principaux.

neil 26/06/2011 21:46

Mouais, j'ai pas vu une once d'intensité dans cette histoire qui m'a laissé de marbre... o_O

pierreAfeu 26/06/2011 19:12

Il faudra un jour que tu revoies Les noces rebelles... parce ce que c'est juste pas possible ce que tu en dis. Concernant Blue Valentine, nous sommes d'accord.