Christoblog

La communion

La communion offre pratiquement tout ce qu'on peut attendre du cinéma : une histoire intéressante, une interprétation inspirée y compris chez les seconds rôles, une mise en scène qui sert son sujet tout en étant inventive.

J'ai été littéralement bluffé par la qualité d'écriture du film : un scénario qui nous entraîne dans des méandres inattendus, un découpage très efficace, un rythme enlevé. Jan Komasa parvient à nous faire éprouver une gamme de sentiments très différents, qui va de la peur à la sidération, de l'amusement à l'émotion esthétique. Quand le cinéma parvient à un tel degré de maîtrise dans toutes ses composantes, il me procure une sorte de jouissance permanente.

Difficile de ne pas évoquer dans cette débauche de compliments le regard tour à tour dur, tendre et halluciné de Bartosz Bielena. A ce titre, la dernière scène du film constitue un climax impressionnant, qui s'impose déjà comme un des grands moments de l'année cinéma.

A ne rater sous aucun prétexte : le meilleur film de 2020 à ce jour.

 

4e

Commenter cet article

Bellin 13/03/2020 00:00

Tout à fait d'accord avec toi ! Ce film, dur, tendre, passionné et passionnant, inspiré de bout en bout est tout simplement génial ! On est happé de la première à la dernière image. Un sommet d'interprétation au service d'une œuvre complexe et sidérante. Quelle ferveur dérangeante ! La vraie Foi et l'authentique sacerdoce sont sans doute à ce prix… Amen !