Christoblog

L'apparition

L'apparition commence très bien. 

Xavier Giannoli parvient à installer rapidement une ambiance qui suscite la curiosité du spectateur. Les arcanes secrètes du Vatican, l'attitude circonspecte des autorités religieuses, la constitution de la commission d'enquête façon thriller : tous ces éléments contribuent à installer un vrai suspense.

L'attitude purement rationnelle du personnage que joue Vincent Lindon fait plaisir à voir, alors que la jeune fille qui voit les apparitions (Galatea Bellugi) est remarquable par son jeu neutre et impénétrable.

Malheureusement (et c'est une constante dans le cinéma de Giannoli), le film ne tient pas la distance et part progressivement en quenouile : une nouvelle preuve que les réalisateurs ne font pas forcément de bons scénaristes.

Dans sa deuxième partie, L'apparition perd donc progressivement de l'intérêt. L'extraordinaire coïncidence de l'icône est un coup de poker scénaristique qui ne fonctionne pas. Le basculement de Jacques dans la colère nuit à l'originalité du film, comme d'ailleurs l'effacement progressif de la commision d'enquête. 

Le final est lourdingue, l'escapade en Syrie et la résolution de l'intrigue à la va-vite est une très mauvaise idée : toute l'ambiguïté que le film avait patiemment construite autour du mystère d'Anna est balayé par une scène de quelques secondes, d'une banalité effrayante.

Un film qui commence en ballerines et finit en gros sabots.

 

2e

Commenter cet article

Camille 20/03/2018 10:25

J'ai eu beaucoup de mal à comprendre ce film...de plus j'ai trouvé la diction épouvantable pour mes oreilles imparfaites, comme 80% des seniors. Quand est-ce que Vincent Lindon comprendra celà? C'était déjà pareil pour le film "Rodin".

savignac 23/02/2018 09:26

je suis d'accord pour la fin du film;pas assez d'explication,de questions posées à Meriem....Je suis resté un peu sur ma faim...je suis allée revoir le film à 2 jours d'intervalle....et je ne suis pas satisfaite...je cherche toujours le pourquoi du comment; l'âge de Meriem ,visiteuse de prison à 16ans....? ce n'est pas possible.L'espace Temps n'est pas crédible...sinon c'est un film qui ne peut pas laisser les spectateurs ressortir de la salle de cinéma tels qu'ils y sont entrés

Chris 25/02/2018 19:16

Merci pour votre commentaire, la fin nous laisse sur notre fin, effectivement.