Christoblog

Ni le ciel ni la terre

Ni le ciel ni la terre est un premier film particulièrement gonflé, à la croisée de plusieurs genres très distincts : le film de guerre, le fantastique, la chronique réaliste, le suspense métaphysique.

Nous sommes en Afghanistan, et des soldats disparaissent mystérieusement d'un poste de contrôle. Clément Cogitore ne semble pas très intéressé par la fourniture d'explications, rationnelles ou non. Il préfère étudier en détail les réactions de chacun des soldats face à l'étrangeté de la situation.

Dans cet exercice casse-gueule, le jeune réalisateur fait preuve d'une maîtrise tout à fait étonnante. Il rentre immédiatement dans le vif du sujet, avec un premier plan (sur le chien) dont l'importance apparaitra plus tard. Il enchaîne ensuite les scènes avec une maestria imposante, parvenant à traiter d'une façon hyper-réaliste une situation exceptionnelle. 

Les acteurs (la fine fleur de la jeunesse masculine : Swann Arlaud, Kévin Azaïs) sont absolument formidables. La mise en scène est impeccable, très immersive.

Ni le ciel ni la terre pourrait s'embourber dans des considérations mystico-religieuse à deux balles, le scénario parvient à en faire un thriller métaphysique palpitant de bout en bout.

Un coup de maître.

 

 4e 

Commenter cet article

Pierre 14/10/2015 12:06

la distribution de films en France est Bizarre Bizarre : les Minions et Profs 2 sont restés des semaines dans mon cinéma alors qu'un de ses employés m'avouent que beaucoup de séances sont vides mais ils sont tenues de garder ces films!!!! mais je n'y ai jamais vu passé des film donc celui-ci ou le "Microbe et gasoil" pourtant tous avec de bonnes critiques public et Presse! et surotut dont les BA passent dasn mon cinéma me donnant l'impression qu'ils y seront montrés donc je ne vais pas ailleurs et au programmes suivant, ils n'y sont pas. Bizarre Bizarre. merci pour ton site et les envies qu'il donne.

Chris 15/10/2015 20:08

Merci à toi de me lire !