Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Christoblog

Restless

RestlessQue ce soit bien clair : Restless est magnifique, automnal, tendre, lumineux, amusant, intrigant, délicat, frais, modeste, mystérieux, céleste, impeccable, raffiné, ambitieux, habité, aérien, subtil, dense, émouvant, surprenant, hanté, génial, intelligent, doux, romantique, et malicieux.

Mia Wasikowska est fantastique, Henry Hopper remarquable, la caméra semble déplacée par un ange, et la nature elle-même se met à l'unisson d'un film qui fait rire et pleurer d'un même allant.

La mort est partout, mais l'amour aussi, et le film trace sa route délicate et légère comme une plume, entre les deux.

Un chef d'oeuvre triste et joyeux, funèbre et amoureux.

 

4e

Commenter cet article

P

Va relire ma critique (qui depuis l'importation d'Allociné n'a plus aucun point... ce qui est bizarre).

http://persistanceretinienne.over-blog.com/article-paranoid-park-82347370.html


Répondre
P

Paranoid park est la quintessence de l'œuvre de Gus Van Sant, un peu comme de l'huile essentielle, l'aboutissement de tous son travail sur la narration.


Répondre
C


Ha bon, il y a une narration dans Paranoid park ? Encore un truc qui m'a échappé...



C

Gerry est le chef d'oeuvre de Gus Van Sant. Elephant n'est pas loin. Paranoid park possède quelques bons moments mais il est quand même bien en dessous des 2 films précédemment cités.


Répondre
C


Je regarderai Gerry. J'ai aussi My own private Idaho dans ma pile de 100 DVD à regarder...



P

Paranoid park est un chef d'œuvre et Restless un très beau film... Faudrait voir à remettre les pendules à l'heure.


Répondre
C

Le plus mauvais film de Gus Van Sant. Les ados sont "trop mignons" tout est très léchè et bien sur à la fin tout le monde est réconcilié. Rajoutons à cela une petite musique indie qui se veut
rafraîchissante.
Un trop plein de beaux sentiments. A fuir de toute urgence ou bien allez voir Attenberg !


Répondre
C


Je n'ai pas vu tant de films de Van Sant que ça, c'est peut être pour ça que j'ai aimé celui-ci. Paranoid park m'avait par exemple particulièrement gonflé.