Christoblog

Paranoid park

Gabriel Nevins. MK2 DiffusionPour ceux qui connaissent Elephant, on voit les mêmes effets dans ce film : travelling arrière dans un couloir de highschool, multiplication de ralentis, effet de flou, jeu avec la lumière, boucle temporelle, même scène vue plusieurs fois, bande son déstructurée, dialogues filmés en ne montrant qu'un des deux personnages, etc...

Mais alors que dans Elephant la forme s'accordait parfaitement au fond (le destin, la folie, le temps) ici elle tombe un peu à plat. Peut être parce que le sujet est trop anecdotique. Ou parce que l'acteur est moins charismatique que le groupe d'Elephant.

J'ai l'impression que Gus Van Sant a perdu la grâce, certaines scènes sont franchement gnan-gnan : la lettre dans le feu, l'arrivée des skaters au ralenti à la convocation du policier, façon 7 mercenaires, certaines musiques.... Cela étant dit, il y a de beaux moments, et on voit bien qu'il y a du talent là dedans, c'est dommage.

 

2e

Commenter cet article

MDB 13/11/2010 17:31

Je pense à l'inverse que Paranoid Park surpasse Elephant en tout point !

pierreAfeu 30/12/2007 12:38

Pas d'accord avec toi sur ce coup là. Je trouve que Paranoid park a autant de force d'Elephant, et qu'il pousse même les limites de la narration encore plus loin. Pour moi ce film est d'une modernité incroyable.