Christoblog

Effets secondaires

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/94/41/54/20436342.jpgJe ne pensais plus devoir attendre quelque chose d'agréable de la part de Soderbergh, surtout après le lénifiant, et lui aussi médical, Contagion.

 

Erreur ! Autant Contagion souffrait d'une intrigue lâche et d'approximations coupables, autant Effets secondaires renoue avec une solidité scénaristique de premier ordre. Le film évolue d'une chronique de la folie vers un thriller criminel, tout en multipliant les fausses pistes (le film-procés contre les labos, le film-thèse sur la responsabilité morale et juridique).

 

J'ai pris un plaisir primaire à me faire manipuler avec autant de brio, quitte à gober quelques renversements de points de vue dans l'absolu improbables, mais finalement très cohérents au sein du film.

 

La mise en scène de Soderbergh est extrêmement maîtrisée, très classique dans sa forme et ses effets visant tous à amplifier le suspense ou à l'inverse l'explication. On est proche ici de l'esprit du meilleur de Hitchckock, en tout cas beaucoup plus que ne l'est De Palma dans l'ountrancier Passion. Soderbergh impose ici un style dépouillé, sobre, et en même temps expressif, qui le place dans une longue et noble lignée de cinéastes classiques, prenant plaisir à raconter une histoire complexe et plaisante.

 

Jude Law est tout bonnement époustouflant, et le reste du casting est proche de la perfection. La musique est remarquable.

 

Difficile de trouver un défaut au film, qui procure du plaisir en flattant l'intelligence, ce qui est de moins en moins courant.

 

4e

Commenter cet article

dasola 26/04/2013 12:50

Bonjour Chris, oui après Contagion (qui n'était vraiment pas terrible), j'ai vu ce film qui m'a agréablement surprise. Bonne après-midi.

Bannish 19/04/2013 20:38

Les bourgeois pas très bohème aimeront, les bourgeois bien bohème n’aimeront pas (j’ai pas dit ‘la Province aimera, Paris n’aimera pas’). De toute façon, les autres n’iront pas le voir, car c’est
bien un film bourgeois.

Dans le genre classique, c’est juste parfait ; c’est bien simple, rien ne déborde, rien à redire, c’est nickel chrome jusque dans les moindres détails.

Il me semble donc qu’on puisse à la fois reconnaître objectivement la qualité classique de ce film (c’est vraiment très professionnel, à tous points de vue), et en même temps admettre que cet
ultra-perfectionnisme glacé puisse diviser les spectateurs plus que de coutume.

Pour un effet analogue en musique, on pourrait par exemple prendre The Wall, des Floyd. C’est objectivement parfait, et pourtant, à dire d’experts, les avis furent et restent diamétralement opposés
: du chef d’oeuvre à l’inutile.

Moi j’ai plutôt passé un assez bon moment (mais bon, j’habite en banlieue)

neil 19/04/2013 16:50

Ah mais je suis tout à fait d'accord. Plaisir est le maître mot de ce film jouissif dans la manipulation du spectateur.

Jul 16/04/2013 18:02

Pour faire bref je dirai que ce film est aussi sophistiqué et maîtrisé que ultra-conventionnel (et pas que sur le plan cinématographique) et inutilement compliqué. D'une part c'est que des déjà-vus
(le couple d'homosexuelles pour faire fantasmer le public, le brave type manipulé à son insu et comme par hasard tout est contre lui, etc.) plus ou moins bien agencés entre eux dans le but de
donner un bon produit cinématographique. D'autre part à un moment donné, et n'ayant jamais eu l'occasion de voir un film de Soderbergh, j'ai cru que c'était un film sur l'industrie pharmaceutique,
mais non, raté.

Sinon, pour ce que est de dire que Soderbergh maîtrise son travail, ça, oui (indépendamment de ce que je viens d'en dire; j'imagine que la majorité du public aura aimé le film).


Et sinon, OUI, tu t'embourgeoises.

Chris 16/04/2013 21:07



L'intrigue est vraiment intéressante : je ne me souviens pas d'avoir été retourné autant de fois comme une crêpe par une intrigue depuis très très longtemps, depuis les films de David Mamet en
fait... En plus comme tu le dis, le nombre de fausses pistes sur la nature même du film est invraisemblable et ça m'a beaucoup plu. Enfin : acteurs extraordinaires, et surtout montage/musique de
très très haut niveau.



pierreAfeu 16/04/2013 13:35

Tu as pourtant écrit (je cite) : "J'ai beaucoup aimé, et je vais peut-être même mettre la note maxi, rien que pour t'embêter ! "...
Qui dois-je croire, le Chris d'ici, ou celui qui intervient sur mon blog ?

Chris 16/04/2013 21:03



Les deux, j'ai peut-être aussi décidé de mettre la note maxi, en ayant en plus le plaisir de te faire bisquer, cher Pierre.