Christoblog

Chico & Rita

Difficile de dire du mal d'un film d'animation aussi gentil que celui-ci.

Disons pour être bref qu'on peut le voir comme on feuillette un très beau livre d'images, qui nous montrerait La Havane des années 50, puis le New York des années 60, à travers le prisme du jazz.

Les décors sont très réussis, notamment les enseignes lumineuses et autres publicités. On croise Dizzy Gillespie, Charlie Parker, Tito Puente. On fréquente le Radio City Hall, la salle Pleyel, le Village Vanguard. C'est plaisant de ce point de vue.

Attention, ce n'est pas un film pour enfant, même si le scénario semble être écrit par un gamin de 16 ans. Et c'est là que les choses se gâtent. On a vaguement l'impression que l'histoire (tirée d'une BD de Javier Mariscal) n'intéresse que très peu Fernando Trueba, qui s'attache plutôt à restituer, avec un certain talent, les différentes ambiances liées aux lieux visités.

Dispensable, mais pas honteux.

2e

Commenter cet article

André 11/08/2011 09:46

Félicitations! C’est un blog super.)) J’ai trouvé beaucoup d’informations utiles. Je vous invite à consulter mon site.

Platinoch 26/07/2011 23:33

Pour ma part, je suis ressorti enchanté par ce film qui rend hommage à une période (la musique cubaine des années 40/50, l'âge d'or hollywoodien) en assumant pleinement son côté mélo, très référencé "une étoile est née" et "Casablanca". Vraiment un joli moment.

dasola 15/07/2011 18:42

Bonsoir Chris, je recommande ce film pour les couleurs, les images, les sons et l'histoire est certes gentillette mais cela fait du bien de temps en temps. Bonne soirée.

Phil Siné 14/07/2011 12:47

ça me dit pas grand chose... l'emballement critique est pourtant là, mais ton point de vue m'encourage à rester sur ma 1ere impression... ;)