Christoblog

Gone girl

Difficile de me faire une idée bien arrêtée sur Gone girl.

D'un côté le film m'a ennuyé une bonne partie du temps.

En fait (attention quelques spoilers peuvent m'échapper), la première partie, centrée autour de lui, est classique, et ne casse pas des briques. La deuxième partie, qui s'intéresse à elle, est intrigante, on se demande alors où le film va aller, et c'est le meilleur moment. La troisième et dernière partie, qui s'éloigne du roman, est franchement tirée par les cheveux.

Le film est sans cesse tiraillé entre deux aspects opposés : la fluidité du style (on retrouve les qualités de Zodiac) et la grossièreté de l'écriture des personnages. Parce que, il faut bien le dire, la faiblesse du film est là : Ben Affleck joue le gros nounours inexpressif et Rosamund Pike la salope calculatrice. 

Leur deux personnages sont sous-écrits et manquent d'épaisseur. Pour le reste la critique de la société des médias est dressée au bazooka, celle du couple américain est un poil plus fine.

Le film parvient tout de même à vaguement entretenir l'intérêt par la concision et la légèreté de son montage. Il s'en faut de peu pour qu'on décroche, mais certains éléments (le personnage de l'avocat par exemple) nous ramène régulièrement au coeur de l'intrigue.

Au final, l'impression étrange que me laisse Gone girl peut se résumer ainsi : une mise en scène élégante au service d'un scénario de bûcheron.

David Fincher sur Christoblog : The game  (**) / Panic room (***) / Millenium (**) / The social network (**) / L'étrange histoire de Benjamin Button (***)

 

2e

Commenter cet article

dasola 22/10/2014 08:15

Bonjour Chris, je me sens moins seule: très bien réalisé, mais le scénario... Bonne journée.

armelle 17/10/2014 10:08

D'accord avec toi. L'histoire ne tient pas la route. La mise en scène est soignée mais ces deux personnages ne parviennent pas à nous captiver. Beaucoup trop long pour ne pas dire grand chose.

bannish 17/10/2014 00:19

Pas mieux, pas foncièrement mauvais, mais décalage entre l'ambition artistique affichée (moyens, mise en scène) et le résultat produit (facilités voire invraisemblances dans le scénario, périodes d'ennui, et manque d'épaisseur des personnages - en fait, on s'en fout un peu de ce qui leur arrive...et ça, c'est pô très bon).