Christoblog

For those in peril

For those in peril trace le portrait sensible d'un adolescent seul rescapé d'un naufrage, dans lequel a péri son frère et quatre autres jeunes hommes. Rejeté par le village, Aaron semble avoir des problèmes mentaux, qui datent d'avant l'accident.

La première partie du film est très impressionnante et particulièrement réussie, mêlant différents supports (Super 8 des images d'enfance, grossières vidéos des journaux télévisés, images quasi-conceptuelles de l'océan) et dessinant avec délicatesse les profils des différents protagonistes. Le film culmine alors dans les confrontations entre le jeune Aaron et le père de la copine de son frère, un homme particulièrement violent, qui veut l'éloigner à tout prix de sa fille.

Malheureusement le film s'égare progressivement dans de fausses pistes (le fantastique par exemple, qui aboutit à une fin particulièrement ratée) et des tics de plus en plus insistants. Alors qu'il paraissait parfaitement maîtriser son sujet, Paul Wright semble ne plus trop savoir vers où guider son personnage, hésitant entre chronique réaliste, voyage intérieur et ode onirique.

Le film montre toutefois chez ce jeune cinéaste un énorme potentiel.

 

2e

Commenter cet article

pierreAfeu 15/02/2014 20:30

Le côté fantastique est présent dès le début. S'il doit te déranger, c'est donc dès le début, et pas seulement à la fin. Je trouve cette part fantastique tout à fait intéressante, puisqu'elle permet très vite de quitter le réel, et surtout d'entrer dans le mental d'Aaron. Moi, ce qui m'a empêché d'être touché, c'est la manière dont le cinéaste finit par s'enfermer dans son procédé formel, qui devient une sorte de cage [un casier, pour rester dans le domaine de la pêche] bloquant toute émotion.

Chris 15/02/2014 20:44

Je ne me souviens pas que le côté fantastique soit si présent que cela au début ? Si c'est le cas, j'ai intériorisé le fait que c'était en rapport avec la folie d'Aaron. A la fin, le fantastique est extérieur à Aaron. Mais bon, je suis d'accord en gros avec toi.