Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Christoblog

Articles avec #quinzaine des realisateurs

En route pour le Festival de Cannes 2019

Du 14 au 25 mai 2018, vous pourrez suivre le Festival de Cannes en direct sur Christoblog, avec un résumé tous les soirs de mes aventures sur la Croisette, à suivre en lisant Mon journal de Cannes.

Pour mes avis immédiats à la sortie de chaque projection, vous pouvez me suivre sur Facebook ou Twitter, comme plus de 800 fidèles. Vous pouvez aussi vous abonner à la newsletter de Christoblog, là, à droite de l'article, en inscrivant votre adresse mail dans la case "Saisissez votre email ici". 

Alejandro Gonzalez Iñárritu est cette année le Président du jury. Il est accompagné par des jurés qui sont en grande majorité des réalisateurs de très haut niveau (Pawlikowski, Campillo, Lanthimos, Rohrwacher, Reichardt), ce qui peut laisser présager d'un Palmarès faisant la part belle aux parti-pris de mise en scène plutôt pointus.

Edouard Baer sera maître de cérémonie (on s'en régale déjà), Claire Denis présidera les jurys Courts-métrages et Cinéfondation, et Nadine Labaki dirigera le jury d'Un certain regard. Le réalisateur Ciro Guerra sera quand à la lui à la tête du jury de la Semaine de la Critique.

Si vous allez à Cannes pour la première fois, ces articles pourraient vous intéresser :

 

Mon avis sur les différentes sélections :

Compétition

Cette année, la compétition est partagée assez équitablement entre valeurs sûres et nouveaux venus, formant un ensemble diablement excitant.

Parmi les habitués du Festival, il y aura les déjà palmés Ken Loach (présent pour la 14ème fois), frères Dardenne, Terrence Malick, Quentin Tarantino, Kechiche, ainsi qu'Arnaud Desplechin, Jim Jarmusch, Xavier Dolan, Elia Suleiman, Marco Bellochio, Bong Joon Ho, Kleber Mendonça Filho, qui malgré leur âge très différent ont tous déjà présenté un film en compétition. C'est la première fois que la compétition comprend autant de cinéastes ayant déjà remporté une Palme d'Or.

Le groupe des nouveaux entrants est emmené par une sélection française très audacieuse avec Céline Sciamma, Justine Triet et le premier film de Ladj Ly, complété par le roumain Porumboiu, le chinois Diao Yinan, l'autrichienne Jessica Hausner, l'américain Ira Sachs et la franco-sénégalaise Mati Diop dont le film Atlantique est précédé des meilleures rumeurs possibles.

Un certain regard

Du (très) beau monde dans la section Un certain regard, qui ferait le plaisir de nombreux festivals dans le monde, avec entre autres les nouveaux films de Bruno Dumont, Christophe Honoré, Albert Serra et Kantemir Balagov, le réalisateur d'un excellent premier film déjà présenté dans cette section il y a deux ans, Tesnota. A signaler deux films d'animation dans cette section, ce qui est assez rare : Les hirondelles de Kaboul de Zabou Breitman adapté d'un roman de Yasmina Khadra et La fameuse invasion des ours en Sicile de l'auteur de BD cultissime Lorenzo Mattotti.

Sélection officielle

Dans le cadre des séances spéciales, Elton John est attendu en personne pour la présentation du biopic qui lui est consacré, Rocketman. Une projection où on se bousculera, c'est sûr. A noter aussi Les plus belles années d'une vie, de Claude Lelouch, qui reprend les personnages d'Un homme et une femme, 50 ans après, et trois documentaires signés (excusez du peu), Alain Cavalier, Abel Ferrara et Werner Herzorg.  

C'est La belle époque, de Nicolas Bedos, qui remplit cette année la case "film français grand public" qui a si bien réussi au Grand bain l'année dernière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Quinzaine des réalisateurs

Pour sa première sélection après avoir succédé au règne de 7 ans d'Edouard Waintrop, le jeune Paolo Moretti frappe fort d'entrée avec une série impressionnante de grands noms : Lav Diaz, Bertrand Bonello, Takashi Miike, Fabrice Lucchini (dans le nouveau film de Nicolas Pariser, Alice et le maire), Robert Pattinson et Willem Dafoe (dans The lightouse, le nouveau film très attendu de Robert Eggers, a qui l'on doit The witch), Rebecca Zlotowski et Quentin Dupieux.

Il surprend aussi avec d'autres invités qu'on n'a jamais vu à Cannes (16 en tout) mais dont les quelques lignes de synopsis donne l'impression d'une volonté de fantaisie particulièrement rafraîchissante : il sera entre autre question d'un rappeur qui discute avec son frigo intelligent, d'un concert prolétarien, d'un fantôme, d'un ambulancier malchanceux et de pratiques sado-maso (dans un film finlandais au titre évocateur : Les chiens ne portent pas de pantalons). 

Les séances spéciales, avec une master class de Robert Rodriguez suivi d'un moyen métrage inédit (Red 11), tourné avec 7000 $, et un court-métrage de 35 minutes de Luca Guadagnino (avec Julianne Moore et Kyle MacLachlan), feront également le plein.

 

Semaine de la critique

Après une année somptueuse en 2018, la Semaine de la Critique propose comme souvent un programme intrigant et prometteur, dans lequel on notera tout particulièrement Vivarium de l'irlandais Lorcan Finnegan, film fantastique avec Jesse Eisenberg et Imogen Poots.  

ACID

Dans la petite dernière des sélections cannoise, 5 fictions et 4 documentaires. Peu de noms connus dans cette liste qui vise justement à faire découvrir de nouveaux réalisateurs au public et (surtout) aux distributeurs, sauf peut-être L'angle mort, de Patrick Mario Bernard et Pierre Trividic, avec Isabelle Carré et Golshifteh Farahani.   

 

A bientôt en direct de Cannes !

Voir les commentaires

Quinzaine des réalisateurs 2015

Comme chaque année, programme alléchant à la Quinzaine.

D'abord Edouard Waintrop a débauché trois oeuvres qui avaient été souvent annoncées en compétition : Trois souvenirs de ma jeunesse d'Arnaud Desplechin, L'ombre des femmes de Philippe Garrel et les trois films de deux heures constituant Les mille et une nuits du portugais Miguel  Gomes. 

Sont également très attendus A perfect day de l'espagnol Fernando Leon de Aranoa, avec un casting d'enfer (Tim Robbins, Olga Kurylenko, Mélanie Thierry, Fedja Stukan, Benicio Del Toro), Le tout nouveau testament du revenant Jaco Van Dormael (avec Benoit Poelvoorde, Yolande Moreau et Catherine Deneuve), Fatima, le nouvel opus de Philippe Faucon et Much loved de Nabil Ayouch.

Pour ma part, j'aurai un oeil tout particulier sur Les cowboys, film français de Thomas Bidegain avec François Damiens et le deuxième film chromatique de Jeremy Saulnier, Green room, dont j'avais beaucoup apprécié Blue ruin.

Pour le reste ce sera franchement l'aventure, en provenance de Lituanie, de Suède, de Colombie, du Chili, de Turquie et des USA.

En clôture, il y aura le feel-goodie de la Quinzaine, Dope de l'américain Rick Famuyiwa (qui était à Sundance, prix du montage) et en séance spéciale le nouvel OVNI de Takashi Miike, au nom évocateur : Yakuza apocalyse

A noter dans la sélection courts-métrages le premier film de Reda Kateb, Pitchoune.

Pour suivre tout cela en direct, RDV sur Christoblog, ou pour plus de réactivité encore sur FB et Twitter.

Voir les commentaires