Christoblog

The dictator

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/84/77/28/20138696.jpgCe qu'il y a de drôle dans The dictator, c'est tout ce qui n'est pas dans le film : la bande-annonce, certaines scènes coupées dans le générique de fin, des annexes comme le montage photo ci-contre ou les vidéos félicitant François Hollande pour sa victoire.

 

Le film en lui-même est pathétique. Sacha Baron Cohen, qui avait réussi un coup marketing et en partie artistique avec son mémorable Borat, échoue ici complètement dans ses tentatives de nous faire rire.

 

Borat enfonçait le clou de la mauvaise foi et de la vulgarité crasse à un point tel qu'on se demandait parfois vraiment ce qu'on voyait, d'autant que les standards du documentaire étaient parfaitement respectés (en réalité, de nombreuses scènes étaient même tournées en caméra cachée, captant les réactions d'anonymes sans leur accord).

 

Dans The dictator, cette fois-ci une fiction pure, Sacha Baron Cohen et le réalisateur Larry Charles se compromettent à dresser un tableau presque sympathique d'un tyran, au point de le faire tomber amoureux d'une bio-passionaria, avec poils sous les bras. La charge comique du film en est désarmorcée.

 

Quand à la critique des Etats-Unis, qui était si percutante et féroce dans Borat, elle se retrouve ici résumée à quelques minutes (les meilleures du film) lors desquelles le despote décrit sa vision de la didacture parfaite ... qui s'avère le tableau de l'Amérique de Bush.

 

Sinon, c'est très vulgaire, les photos ci-contre sont plutôt classes par rapport à ce que vous verrez dans le film.

 

A éviter. Et à ne pas confondre avec The great dictator, de Chaplin.

 

1e

Commenter cet article

Alain 27/06/2012 18:53

"presque sympathique" écris-tu ... Carrément nul en ce qui me concerne. Paresseux et ORDINAIRE !

Colimasson 25/06/2012 13:25

Fête du cinéma oblige, je m'étais décidée à aller voir ce film... On verra ce qu'il en est, mais suite à ce commentaire, je m'attends au pire...

Chris 25/06/2012 21:37



Effectivement.



Amélie 24/06/2012 06:08

Je me suis arrêtée à "Borat", qui m'avait déjà semblé très moyen par rapport aux critiques dithyrambiques.

Chris 25/06/2012 21:40



Au moins Borat était "bizarre"...