Christoblog

The artist

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/83/95/46/19733671.jpgAussitôt vu, aussitôt oublié.

 

Oh, ce n'est pas qu'on puisse faire beaucoup de reproches à The artist. Le film est plutôt plaisant, inspirant des sentiments un peu confus mais agréables de défi insensé, de travail bien fait, de connivence intelligente et de performances d'acteur. Et puis il nous rappelle la puissance de l'art cinématographique : contre toute attente, l'absence de son se fait très rapidement oublier.

 

The artist est toutefois rapidement limité par les règles qu'il s'est lui-même fixé : respect absolu aux standards des films muets des années 30, mimiques exagérées, format carré, cartons de dialogue, musique expressive et ampoulée. Les variations "modernes" sont distillées au compte-goutte (les sons disséminés ici ou là, les quelques cadrages et mouvements de caméra notablement anachroniques), ne menaçant pas l'exercice formel que constitue avant tout le film.

 

Le scénario, très prévisible et convenu, ne permet pas à The artist d'accéder pleinement au statut d'oeuvre originale.

 

On est donc très loin de la réinterprétation géniale et déjantée du muet par Guy Maddin dans The saddest song in the world.

 

Un moment qui passe agréablement grâce à l'incroyable talent de Jean Dujardin et Bérénice Béjo (compagne du réalisateur, Michel Hazanavicius) mais qui ne laissera pas dans la mémoire plus de traces que le souvenir d'une bonne copie de carte postale ancienne.

 

2e

Commenter cet article

Douce France 16/01/2012 00:22

Sortie de The Artist à Dublin quelques jours avant la fin des vacances de Noël. Une salle de cinema pleine à craquer et silencieuse pendant 90 minutes. Pour moi, il ne s’agissait pas d’un «
exercice formel ». Cela m’a rappelé : « Ce qui me semble beau, c'est de faire un livre sur rien, un livre qui se tiendrait par son style...».

Chris 16/01/2012 21:56



Je tiens une chronique "Cartes postales" qui consiste à raconter des expériences de cinéma, en particulier à l'étranger : http://chris666blogsallocinefr.over-blog.com/categorie-12098767.html


Si ça vous dit de m'en envoyer une de Dublin !



CHRISTOPHE LEFEVRE 01/11/2011 11:37


La quatrième alliance de dame Marguerite...


Chris 01/11/2011 21:16



Ah dis donc, faut suivre. Ca y est j'ai visionné Vampyr : étonnant, mais je n'ai pas été transporté. C'est beaucoup plus intéressant finalement d'écouter les commentaires du critique dans les
bonus !



armelle 30/10/2011 09:09


Contrairement à toi, j'ai beaucoup aimé ce film et, chose rare, j'ai déjà envie de le revoir. Une oeuvre rafraîchissante, du très bel ouvrage, une imagerie superbe, des acteurs éblouissants et le
petit chien : cerise sur la gâteau.


Christophe 29/10/2011 13:31


J'attends ta critique de Vampyr ! Car je me suis lané dans une intégrale Dreyer. J'ai commencé par Le Président. J'ai tous ce qui suit, sauf un, mais je ne sais pas comment me le procurer celui-là
:


Chris 30/10/2011 08:37



Il manque le titre à la fin de ton commentaire... sinon j'ai peur de visionner Vampyr et de le commenter sous ton regard de spécialiste du muet !



Jérémy 28/10/2011 00:04


La volonté du réalisateur à soigner sa mise en scène m'a plut. Si l'ensemble reste policé c'est vrai (on reste dans l'exercice de style), il y a de la volonté et de vraies intentions. Je n'ai pas
été conquit mais assez facilement séduit par l'élégance du résultat.
Je ne connais pas Guy Maddin que tu cites... ?


Chris 28/10/2011 10:15



C'est un réalisateur canadien un peu culte qui fait des films OVNIS. J'ai vu The saddest song in the world à Paris cinéma et j'ai trouvé cela remarquable.