Christoblog

Je suis un no man's land

Judith Chemla. Sophie Dulac DistributionSi certains se contentaient de faire ce qu'il savent faire (de la télé, des BD, de la musique, diriger des revues de cinéma), cela nous épargnerait la vision de mauvais films qui ne ressemblent à rien comme Mammuth, Gainsbourg, Rubber et le présent Je suis un no man's land.

Parce qu'on ne s'improvise pas cinéaste.
Ce que n'a pas compris Thierry Jousse, comme ses collègues qui ont commis les longs-métrages ci-dessus, c'est qu'un film ce n'est pas seulement un enchaînement d'idées qu'il suffit de filmer.

Une fan envahissante, un costume de cosmonaute, des parents émouvants, un pitch surnaturel, une chanson de Katerine, un look seventies, une partie de baby-foot mélangés ne font pas une oeuvre cinématographique.

Il faudrait un point de vue, une sensualité, une progression, et de vrais choix. A force d'hésiter entre le drame familial, l'ambiance mystérieuse (on songe à la série Le Prisonnier), la comédie sentimentale (avec morceaux chantés), le portrait d'artiste (Philippe Katerine) et le délire foutraque, le film finit par ressembler à une mayonnaise dont les ingrédients n'ont pas pris.

Une fois que c'est raté, c'est raté. Et même les quelques fulgurances sympathiques, plutôt situées dans la deuxième partie du film, ne réussissent pas à sauver l'ensemble, d'autant plus que la fin est particulièrement mauvaise.

 

1e

Commenter cet article

Gagor 03/02/2011 18:15

Mammuth faisait aussi dans l'absurde, mais un absurde poétique, et avec beaucoup de sens (autant que Depardieu a de kilos).
Je suis un no man's land c'est l'antithèse: la mise a la suite de non-idées, la dépoétisation de tout ce qui pourrait éventuellement l'être (ces coeurs, mais ces coeurs...). Et surtout, pour nous rendre encore plus agréable la vision du film, on affuble ce pauvre Philippe Katerine (qui est à la chanson française ce qui Mireille Matthieu est à la... chanson française, une sous-merde, pardon) d'un costume ridicule (d'ailleurs sa course du début m'a fait penser à Oncle Boonmee, moi), puis d'un survêt trop court. J'ai juste envie de dire: Laissez-moi manger ma banane!

Chris 03/02/2011 18:04

Je n'ai pas encore vu Parking, mais puisque tu en parles Pierre, je vais me sentir obligé.
Mammuth est une merde, j'y peux rien, c'est vraiment ce que le film m'a inspiré (Depardieu : pouahh).
Enfin je trouve que le chanteur Katerine est très intéressant, d'ailleurs sa chanson est un des meilleurs moments du film.

En me relisant je me trouve un poil sévère c'est vrai.

pierreAfeu 03/02/2011 00:35

Et puis, question chanteur, Katerine est tout de même plus crédible que ce pauvre Huster dans le lamentable Parking de Demy (ferais-je dans la provoc moi aussi ?).

heavenlycreature 03/02/2011 00:32

Sur "Mammuth" je te trouve aussi carrément dur... insultant comme dit Pierre, ce film étant l'une des grandes réussites de l'année dernière...dans le genre succession de scènes mises à la suite qui ne donnent pas grand chose un film comme "We are four lions" correspond bien mieux... Pour celui-ci que l'on vient de voir (il n'y avait que Pierre et moi dans la salle... une première!) je vous trouve tous un peu durs... surtout quand l'attaque se fait sur Philippe Katerine directement, ce mec fait du bien bordel! Pour ma part j'ai eu très peur au début, l'introduction avec l'admiratrice hystérique est carrément ratée... et puis comme tu dis il y a quelques "fulgurances sympathiques", la scène de la robe de mariée est très touchante... et puis le casting est quand même très bon: Katerine, Julie Depardieu, Jackie Berroyer et Aurore Clément... rien à dire... l'ensemble ne m'a pas totalement convaincu et je sais que ce film ne va pas me marquer mais malgré tout, parce qu'il ne ressemble à rien d'autre (comme la musique de Katerine), il méritera la moyenne chez moi...

Christ 02/02/2011 18:28

Vu, mais je te retiens Chris de l'avoir mis dans la sélection ! Pour la première fois, je n'ai pas mis d'étoile. Consternant... Et comme dit Jul, Katerine, c'est déjà dur en soit comme programme...