Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Christoblog

Starbuck

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/82/31/84/19956007.jpgLa réussite de Starbuck, c’est l’irrésistible drôlerie qu’arrive à installer très rapidement Ken Scott et son acteur Patrick Huard, drôlerie générée (en tout cas pour nous Français) par l’impayable accent québécois et ses idiotismes, mais aussi par le caractère droopiesque du personnage de Starbuck, loser de première bourre accumulant les échecs de tous ordres.

 

La première partie du film, qui flirte avec la cruauté dans sa description du « héros » et de son environnement de boucherie familiale, est donc très réussie.

 

Le sujet de la demande de lever du secret, pour les enfants issus de dons du sperme, entre d’autre part parfaitement en résonnance avec l’actualité récente, et on est franchement curieux du tour que le scénario va bien pouvoir donner au pitch initial assez bien vu. Malheureusement la réponse est : un tour convenu, rempli d’hyper-bons sentiments et au final un peu mièvre.

 

Les enfants de Starbuck s’avéreront donc bien gentils (et curieusement tous interchangeables, sans personnalité, comme s’ils constituaient encore une colonie de spermatozoïde indifférenciés). Les aspects les plus noirs ou cyniques de l’histoire seront gommés au profit d’une avalanche de gestes sublimes (le don du père) et de péripéties tire-larme (le nouvel enfant).

 

Les personnages secondaires ne seront pas suffisamment exploités (le copain avocat a pourtant du potentiel) et même ignorés (mais où sont les mères ?).

 

Le film passe donc en partie à côté de son sujet, à moins qu’on considère qu’il ne visait rien d’autre qu’à être un convenable feel good movie au sirop d’érable, ce qu’il réussit très bien.

 

2e

Commenter cet article

B
Je ne suis pas certain qu'à la base il s'agisse d'un film drôle. certes on rit, mais c'est surtout une réflexion sur un fait de société et réalisé avec beaucoup d'émotion. Pour l'avoir revu une
deuxième fois, j'en ai été pour une intense émotion sur de message fort sur la responsabilité.
Répondre
C


Je pense qu'il part comme une comédie, puis change d'optique en route. C'est d'ailleurs peut-être un peu son problème.



H
Je suis en parti d'accord avec tes remarques mais j'avoue avoir quand même passé un très bon moment devant ce film qui aura toujours réussi à m'émouvoir et me faire rire. C'est carrément le
meilleur que j'ai vu depuis que j'ai repris timidement la route des salles obscures... Alors oui c'est souvent tire larmes et un peu gentil mais c'est quand même bien foutu et vraiment très
plaisant!
Répondre
C


On est d'accord, après c'est une question de gradation dans les appréciations...



C
J'ai été très déçue par ce film, sans doute beaucoup plus que toi, d'après la conclusion de ton article.
Trop mièvre, alors que je m'attendais à un traitement cynique du sujet. Et pas si drôle que ça...
Répondre
C


Un peu d'humour noir aurait donné une toute autre profondeur au film.



A
C'est dommage de lire que le film ne tient pas ses promesses. J'aurais adoré Starbuck s'il avait été développé pour être un peu foufou (pas de mères ???!!! mince alors ...).
Répondre