Christoblog

La BM du seigneur

Difficile de parler de ce film en toute objectivité. En effet la relation fusionnelle entre le réalisateur et ses acteurs  est tellement forte qu'on a du mal à considérer le film comme une oeuvre de fiction.

Comme on ne peut pas réellement dire qu'il s'agit d'un documentaire, voilà notre esprit cartésien d'analyste filmique pris en défaut et comme ... dans un no man's land ! Pour mieux se rendre compte de cet aspect du film, je conseille la lecture de cet article, dans lequel on apprend que le réalisateur s'est fait fait tirer dessus à balle réelle lors du tournage d'un court-métrage avec ces mêmes acteurs.

Du côté des + : une atmosphère unique, la découverte d'un univers auto-suffisant inconnu (les Yéniches, leurs valeurs, leur langue, leur mode vie), quelques éclairs intéressants dans la mise en scène, une belle tension dramatique dans la première demi-heure du film.

Du côté des - : des tics agaçants (les gros plans, les reflets), une juxtaposition de scènes sans rapports entre elles (les sermons), une progression du scénario très irrégulière, des moments quasi incompréhensibles, un aspect décousu (qu'on comprend mieux en connaissant les conditions de tournage).

Au final un OFNI (Objet Filmique Non Identifié), difficilement appréciable sur la base de concepts classiques et qu'on considérera plutôt comme un témoignage remarquable, en se demandant ce que le réalisateur pourra faire après avoir fait ça.

 

2e

Commenter cet article

Jérémy 13/02/2011 18:53

Assez intéressant, plutôt nouveau (le docu-fiction on en voit pas tous les jours sur la toile) et assez efficace j'ai trouvé.
La rencontre avec le réalisateur a beaucoup aidé à la bonne appréciation du film, personnellement.

Bob Morane 10/02/2011 20:56

C'est tout a fait bien analysé. J'ai eu du mal à dire du mal, parce que ce n'est pas nul, ni à en dire du bien, parce que ce n'est pas non plus génial. C'est très spécial parce que OFNI en effet, mais regardable.