Christoblog

Poupoupidou

Sophie Quinton. Diaphana DistributionLa première bonne surprise de l'année est française, et elle vient de Mouthe (Doubs) !

C'est en effet dans cette petite ville à la frontière suisse qu'on découvre le corps d'une jeune femme qui s'est suicidée. Suicidée ? Pas sûr, pense un écrivain de roman policier en panne d'inspiration de passage dans la petite Sibérie française...

A la fois polar (qui l'a tuée ?), comédie grinçante, thriller psychologique, comédie sentimentale, Poupoupidou est très maîtrisé. Il manie avec brio émotions, amusement et curiosité.

Les grilles de lecture y sont multiples : on peut le voir comme un film-collage de références à Marilyn, une chronique amère de la vie provinciale, un essai sur la mobilité faciale d'un acteur hors du commun, le magnifique Jean-Paul Rouve, un exemple d'habileté scénaristique autour du concept de flashbacks, l'esquisse tendre et désabusée d'un destin brisé.

Il ne lui manque pas grand-chose pour franchir le cap des 4**** : quelques traits moins appuyés, ou au contraire un surcroît de noirceur neigeuse, qui le ferait alors tendre vers le Fargo des Coen, ou mieux encore vers le film étincelant de Sam Raimi Un plan simple.

Jeu express

Le réalisateur s'est amusé à déposé le chiffre 5 sur une multitude d'objets dans le film, en référence, je suppose, à la fameuse répartie de Marilyn : "Que portez vous la nuit ?" "5 gouttes de Chanel N°5 uniquement".

Pour ma part j'en ai remarqué 6. Combien pourriez vous en citer ?

 

3e

Commenter cet article

pierreAfeu 17/01/2011 20:57

Le flic est déjà ambigu un peu avant, dans le sauna par exemple (il suffit de voir comment il place sa serviette... sans parler de sa tenue dans les vestiaires). Du coup, on s'attend réellement à voir le Têtu dans la table de nuit. Cela dit, voilà une ambiguïté bien plaisante !

ffred 17/01/2011 12:58

C'est pour ça que je dis dans ma critique que le rôle du jeune flic est un peu ambigu. On voit le Têtu et les pornos dans la table de nuit vraiment très furtivement. Je pense qu'il aide aussi Rouve parce qu'il flashe un peu sur lui, comment il lui montre le tir à l'arc ou le RDV secret au sauna le jour naturiste...c'est subtil mais bien là...

Platinoch 17/01/2011 10:52

Très bon film, en effet! Je suis resté sous son charme.
De mémoire, il me semble qu'il y a aussi un 5 en numéro de panneau électoral, quand Rouve passe devant les affiches des candidats. A vérifier toutefois;)

Bob Morane 17/01/2011 06:59

Comme j'ai vraiment super adoré, par l'histoire, l'ambiance et les personnages, je crains que j'aille le revoir et... compter les 5 ? :)

Chris 16/01/2011 22:47

@ heavenlycreature : je trouve que le fait que le jeune flic soit gay est très subtilement amené (il faut effectivement avoir l'oeil, je crois qu'il y a des pornos aussi dans la table de nuit). Cela donne une tonalité toute différente à la séance de tir à l'arc.
@ pierreAfeu : eh, oui je sens qu'on va être d'accord aussi sur Colin Firth dans Le dscours d'un roi, éblouissant.