Christoblog

Ponyo sur la falaise

Le Studio GhibliJe suis un fan de Miyazaki depuis longtemps : depuis  Porco Rosso en fait. Et je considère que Le Voyage de Chihiro est un véritable chef-d'oeuvre.

C'est pourquoi j'attends avec impatience et anxiété toute nouvelle production des studios Ghibli.

Bon, je ne vais pas pouvoir le cacher bien plus longtemps : Ponyo m'a pas mal déçu, comme d'ailleurs le précédent opus m'avait aussi un peu décontenancé (Le Château ambulant).

Bien sûr il y a des fulgurances typiques du maître : la somptueuse scène d'ouverture sous-marine, les vagues/personnages/poissons inquiétantes et ondulantes.

Cependant il manque quelque chose qui rende le film marquant et inoubliable : peut-être un méchant qui tienne la route, un onirisme qui s'assume jusqu'au bout (comme dans Chihiro), ou un scénario qui tienne la distance.

Le film n'est malheureusement pas loin d'être ennuyeux, et je me suis surpris à me laisser contaminer par les bâillements de Ponyo. L'écologisme un peu new wave qui baigne le film n'est pas la meilleure veine poursuivie par Miyazaki, je préférais de loin le sanglier inquiétant de Princesse Mononoké.


Au final reste la désagréable impression de la redite et celle d'un film un peu trop infantile.

 

 2e

Commenter cet article

Justyn. 27/06/2015 14:33

J'ai beaucoup apprécié Ponyo, peut-être justement pour son côté innocent et infantile je pense. J'ai trouvé l'histoire adorable et les graphismes sont "envoûtants". Ce n'est pas le Ghibli le plus mouvementé, certes, mais je crois que pour ma part les films calmes ne me dérangent pas, bien au contraire (ayant adoré Kiki et Arrietty, qui sont certainement les Ghibli où l'action est la moins présente). Du moins en ce qui concerne les films d'animations asiatiques, pour le reste c'est autre chose ahah. Je suis contente en revanche de voir enfin quelqu'un qui n'ai pas trouvé Le Château Ambulant aussi fabuleux qu'on le répète ! C'est un beau film, mais il lui manque également "un petit quelque chose" de mon point de vue !

Stoni 24/05/2009 10:15

Oui, l'image évoque un peu le début de Chihiro, en effet. Tu est dur avec Ponyo parce que Miyazaki nous a habitués à des films qui concernaient sans doute plus les adultes que les enfants. Et ici, je pense qu'il est revenu aux fondements même du dessin animé: à savoir un divertissement pour les petits. Ni toi ni moi n'iraient revoir La belle et le clochard au ciné aujourd'hui par exemple. Ce qui en veut pas dire que ce soit mauvais. Bref, son univers est intact mais c'est vrai qu'on est un peu lésé.