Christoblog

My week with Marilyn

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/79/89/42/19537094.jpg Quel plaisir un peu tarte, un peu gnan-gnan, peut générer ce type de film ? Réponse : le genre de plaisir dont on se sent coupable, manipulé par l'art conventionnel mais si british de bien raconter une histoire. Comme dans Le discours d'un roi par exemple, ou dans We want sex equality. Si vous avez aimé ces deux films, vous adorerez My week with Marilyn.

 

Le pitch est assez simple : un jeune anglais raconte le tournage d'un film peu connu (Le prince et la danseuse) réunissant Marilyn Monroe et Laurence Olivier en Angleterre, et qu'il a pu suivre de très près.

 

Cela paraît un peu bancal, ou anecdotique, mais finalement se révèle être profondément dramatique (mais chuuuut, je ne peux pas en dire plus).

 

Si le film concède quelques longueurs, il reste diablement efficace, et Michelle Williams réussit une performance exceptionnelle, parvenant à ETRE Marilyn tout en ne lui ressemblant pas tant que ça physiquement. Le reste du casting est proche de la perfection, avec un Kenneth Branagh campant un Sir Laurence Olivier absolument imbuvable.

 

Plaisirs simples, vertige de replonger dans cet abyssal étang de noirceur qu'était Marilyn, interrogations éternelles sur le métier d'acteur : ommpfff, cela fait du bien, parfois, que quelqu'un vous raconte une belle histoire, dans le bon ordre et avec les bonnes images.

 

3e

Commenter cet article

anjie 18/05/2012 00:52

pour ma part, j'ai vraiment beaucoup aimé mais il faut dire que j'ai aimé les deux films dont vous parliez au début :)

Chris 18/05/2012 21:05



Les trois sont de beaux représentants d'un certain cinéma anglais de qualité, dont Tyrannosaur est l'illustration côté noir.



Squizzz 22/04/2012 19:08

"Quelques longueurs"... c'est chi*** à mourir oui ! Si le portrait de Marilyn est réussi (et je suis d'accord avec toi pour l'interprétation de Michelle Williams), au bout d'un quart d'heure tout
est dit, et ensuite on s'ennuie. Pour une fois je n'aurais pas craché sur un peu plus d'envolées de sentimentalisme.

Chris 26/04/2012 18:35



Ben non tout n'est pas dit, par exemple j'étais persuadé que le film n'irait pas au bout...



Platinoch 11/04/2012 21:51

Le film est pas mal, pour autant, je n'ai pas du tout été emballé par l'interprétation de Michelle Williams. Déjà, à la base, ce choix d'actrice était déroutant, tant elle ne ressemble en rien à
Marilyn. Mais en plus, je n'ai jamais vu dans son jeu quoi que ce soit qui me rappelle l'héroine de Certains l'aiment chaud.

Chris 12/04/2012 16:35



Cette fragilité, cette instabilité, cette sensibilité à fleur de peau...