Christoblog

Les films les plus attendus de 2014

nymphomaniac.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

USA

 

A la vue de bande-annonce, on peut craindre que le nouvel Aronofsky (Noé, en avril) soit assez raté. Mais avant cela on aura pu découvrir 12 years a slave de Steve McQueen, bien accueilli par ceux qui l'ont vu, The monuments men de George Clooney, The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson, et son casting de folie. Toujours avant Cannes, je recommande un petit bijou : Blue ruin, premier film prometteur du très doué Jeremy  Saulnier. On prédit déjà un Oscar à Meryl Streep, pour son rôle dans Le temps d'un été, de John Wells, remarqué à Toronto.

Beaucoup de poids lourds ont des films en postproduction et peuvent viser Cannes : David Cronenberg (Maps to the stars avec, malheureusement, Robert Pattinson), Abel Ferrara (Welcome to New York avec Depardieu, malheureusement, en DSK), Terrence Malick (Knight of cups), Paul Thomas Anderson (Inherent Vice), les frères Farrelly (Dumb and Dumber To) et pourquoi pas Christopher Nolan (Interstellar). Woody Allen devrait être sur la Croisette avec un film tourné sur la Côte d'Azur, Magic in the moonlight. On y annonce aussi Tommy Lee Jones pour son deuxième film (après le très bon Trois enterrements) : The Horsman.

Un nouvel opus de Lana et Andy Wachowski est prévu en juillet (Jupiter ascending, avec Mila Kunis), et un de Clint Eastwood en juin (Jersey boys). On ne sait pas quand sortira le prochain Inarritu, une comédie (!?) nommée Birdman, au casting délectable : Michael Keaton, Naomi Watts, Emma Stone et Zach Galifianakis.

Côté plus indépendant, il faudra voir At Berkeley du grand documentariste Frederick Wiseman, Her de Spike Jonze, Night moves de Kelly Reichardt, Under the skin de Jonathan Glazer (avec Scarlett Johansson), White bird in blizzard du grand Gregg Araki et While we're young du très en vogue Noah Baumbach (Frances Ha). A noter aussi The smell of us, de Larry Clark, avec des skaters bien sûr, mais cette fois-ci parisiens.

L'annnée US sera encore riche en reboot, prequel et suites de toutes sortes de franchises, et autres marveleries : un X-Men par Bryan Singer, un Captain America, The Amazing Spider-man 2, et même La grande aventure Lego, avec ... des Lego. Peu convaincant dans Oblivion, Tom Cruise replonge pourtant dans la SF en mai avec Edge of tomorrow, de Doug Liman.

Rappelons qu'il faudra attendre 2015 pour voir Jurassic World et le septième épisode de Star Wars.

 

FRANCE

 

Duel en début d'année entre le Yves Saint Laurent de Jalil Lespert avec Pierre Niney et Guillaume Gallienne, et le Saint Laurent de Bertrand Bonello avec Gaspard Ulliel et Jérémie Renier. On verra aussi dans la première partie de 2014 Vincent Macaigne chez Guillaume Brac (Tonnerre), Isabelle Huppert chez Catherine Breillat (Abus de faiblesse) sans oublier dès janvier Amalric chez les frères Larrieu (L'amour est un crime parfait).

Ils s'éloignent tous les deux de la comédie : Emmanuel Mouret en janvier avec Une autre vie, et Pierre Salvadori en mars avec Dans la cour. Kim Chapiron (Dog pound) change aussi complètement de milieu avec La crème de la crème, tourné dans une école de commerce. Michel Hazanavicius termine The search, qui se déroule durant la deuxième guerre de Tchétchénie.

Ils pourraient être à Cannes : Bird People de Pascale Ferran, Eden de Mia Hansen-Love, Bandes de filles de Céline Sciamma, Gaby Baby Doll de Sophie Letourneur (de quoi retrouver des femmes réalisatrices en compétition !), Mange tes morts de Jean Charles Hue, Adieu au langage de Jean Luc Godard, Deux jours, une nuit des frères Dardenne (avec Marion Cotillard), Métamorphoses de Christophe Honoré, Mercuriales de Virgil Vernier, La chambre bleue de et avec Mathieu Almaric et La rançon de la gloire de Xavier Beauvois. André Téchiné pourrait en être aussi, avec L'homme que l'on aimait trop, ce qui aménerait Catherine Deneuve et Guillaume Canet sur la Croisette. 

Comme d'habitude, je ne sais pas trop quoi penser du fait qu'un nouveau Lelouch va arriver, Salaud, on t'aime, avec un casting complètement hétéroclite : Sandrine Bonnaire et Johnny Hallyday. Je ne suis pas sûr non plus qu'il faille se réjouir de voir un nouveau Assayas, Sils Maria, fût-il avec Juliette Binoche et Chloe Grace Moretz. Record au box office à prévoir pour le polar Mea culpa du plus US des réalisateurs français, Fred Cavayé, et la comédie annuelle de Danny Boon, Supercondriaque.

Alain Resnais, inusable, continue de faire tourner Sabine Azema et André Dussolier dans Aimer, boire et chanter, prévu en mars.

 

Reste du monde

 

Après une année 2013 extraordinaire en qualité, l'Asie comptera sur Tsai Ming Liang (Les chiens errants), Kyoshi Kurosawa (Real) et Hong Sang-Soo (Our Sunhi et un autre film en cours de tournage) pour faire aussi bien. A ce jour difficile de dire si les nouveaux projets de Weerasethakul (Cemetery of kings), Wang Bing (Love and hate), Eric Khoo (The charming rose) et Naomi Kawase (2 ways) seront finis dans l'année, ou même pour Cannes.

Immanquables, les deux films des maîtres de l'animation japonaise : Le vent se lève de Hayao Miyazaki, et L'histoire de la princesse Kaguya d'Isao Takahata.

Le cinéma roumain revient sur le devant de la scène dès janvier avec Mère et fils de Calin Peter Netzer (Ours d'or 2013), puis Quand le soir tombe à Bucarest ou Métabolisme, de Corneliu Porumboiu

Le film que j'attends le plus en 2014 est Sommeil d'hiver, d'un de mes réalisateurs préférés, le turc Nuri Bilge Ceylan.   

Cette année pourrait voir la Scandinavie triompher (et peut-être aussi à Cannes) avec le film très attendu du suédois Roy Anderson, A pigeon sat on a branch reflecting on existence, la grosse production de son compatriote Tomas Alfredson (Morse), Les frères Coeur de Lion et surtout le nouveau film du norvégien Joachim Trier, auteur du superbe Oslo 31 août, Louder than bombs, avec Isabelle Huppert (encore !).

Pour finir avec l'Europe, l'année commencera avec les deux volets de Nymphomaniac de Lars von trier, et le Philomena de Stephen Frears. On verra peut-être plus tard dans l'année le nouveau film de Mike Leigh, un biopic du peintre Turner, et celui de Ken Loach, Jimmy's hall. Kusturica cherchera peut-être à obtenir une troisième Palme d'or avec L'amour et la paix. Le belge Michael R Roskam (auteur du remarqué Bullhead) a tourné un polar aux USA, Animal rescue.

Du Canada nous parviendront Tom à la ferme de et avec Xavier Dolan (et peut-être aussi le film qu'il est en train de tourner, Mommy), ainsi que le très différent Dallas buyers club de Jean-Marc Vallée. Sont potentiellement annoncés à Cannes les nouveaux films de Denis Arcand (Deux nuits) et Atom Egoyan (Captives), ainsi que la première réalisation de Ryan Gosling, How to catch a monster, un film fantastique.

Les nouveaux films de l'israélien Nadav Lapid (L'institutrice) et du jeune argentin Lisandro Alonso seront très attendus. Nous avions été nombreux a remarquer Sur les planches : le prochain film de la jeune marocaine Leila Kilani, Indivision, sera lui aussi observé avec attention.

Pour finir, difficile de ne pas évoquer, comme chaque année, Histoire du carnage d'Arkanar, film du russe Alexei Guerman, réputé terminé depuis des années, mais que son auteur peaufine de façon maniaque, et peut-être éternelle.

 

Bonne année de cinéma à tous, et merci pour votre fidélité.

 

Commenter cet article