Christoblog

La colline aux coquelicots

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/32/75/19835313.jpgContrairement à plusieurs autres blogueurs, je suis tombé sous le charme de la dernière production des studios Ghibli.

Le film n'est pas dirigé par le grand Hayao Miyazaki mais par son fils, Goro, dont tous s'échinent à dire qu'il est de moindre talent, sans lui avoir laisser le temps de démontrer le contraire.

La première qualité de La colline aux coquelicots est de proposer des images absolument sompteuses : des cieux superbes, des bateaux de toutes tailles magnifiques, des fleurs, des vitraux, une descente en vélo très joliment filmée. Le repère des étudiants, le Quartier Latin, est un endroit que le film dote d'une atmosphère très attachante, d'une aura qui entourait les objets appartenants à Porco Rosso, fait d'un tissage de rêve et de nostalgie.

Pour ceux qui comme moi aiment le Japon rural, le film est un enchantement : l'intérieur de la cuisine, les venelles fleuries, les rues en pente, la mer au loin. Ses paysages, sa maison, ses rues évoquent irrésistiblement le décor du trés beau film de Hirokazu Kore-Eda :  Still walking.

La mise en scène regorge de tendresse, de justesse, de sensibilité, de nervosité. Le script n'est pas sans allusion à la politique, à l'histoire, et à la sociologie japonaise. La colline aux coquelicots est enfin traversé par une belle et noble nostalgie : celle des amours enfuis, des parents disparus, des temps écoulés, et peut-être aussi celle d'un cinéma des origines.

Que le film joue à fond la carte du mélodrame ne m'attriste pas, au contraire, je trouve que cela lui confère une certaine noblesse et une belle grandeur. D'autant que le scénario n'est pas aussi simpliste que certains veulent le faire croire.

En résumé, une veine purement réaliste pour les studios Ghibli, pleine de douceur et de justesse, ce qui constitue une très bonne surprise pour moi.

Les studios Ghibli sur Christoblog, c'est ma visite à Mitaka (Japon), mais aussi Ponyo sur la falaise / Arrietty, le petit monde des chapardeurs

 

3e

Commenter cet article

Platinoch 19/01/2012 15:17

Content de voir que le film t'as plu. Je suis moi aussi entièrement tombé sous son charme nostalgique. La comparaison à Still Walking est d'ailleurs tout à fait pertinente, même si elle ne m'étais
pas venue à l'esprit. Assurément l'une des bonnes surprises de ce début d'année!

Chris 19/01/2012 22:45



Il m'a beaucoup touché et je ne comprends pas trop les critiques condescendantes envers Goro Miyazaki...



ptiterigolotte 18/01/2012 18:52

Attachant mais il manque le petit plus pour l'aimer à sa juste valeur.

bobmorane75 18/01/2012 11:13

J'ai beaucoup aimé aussi, avec une petite réserve, mais l'ensemble est magnifique et émouvant.

pierreAfeu 17/01/2012 12:09

Nous sommes d'accord. Je suis moi aussi tombé sous le charme.

CHRISTOPHE LEFEVRE 17/01/2012 07:51

C'est amusant, on cite tous les deux Still walking...

Chris 19/01/2012 22:49



Les grands esprits se rencontrent...