Christoblog

L'auberge espagnole

Ayant passé quelques jours à Barcelone la semaine dernière, j'ai eu l'idée de regarder l'auberge espagnole hier soir, que curieusement je n'avais jamais vu.

Côté Barcelone, le film montre quelques incontournables : le parc Guell, la Sagrada Familia, Barceloneta, le téléphérique qui relie le port à Montjuich. Il donne aussi une bonne vision de l'énergie et de la beauté de la ville, à travers un joli patchwork de ruelles antiques et fleuries, de murs taggés, d'avenues cossues.

Côté cinéma : que dire ? Klapisch me laisse souvent sans voix, tellement ses films peuvent paraître naïfs, démonstratifs, mal ficelés, tape à l'oeil, inconsistants, et en même temps pleins d'énergie, présentant en général de très belles galeries de personnages, et intégrant ici où là une scène particulièrement réussie (ici Cécile de France en lesbienne apprenant à Romain Duris comment draguer). Klapisch, c'est vraiment Lelouch en plus jeune.

Finalement on ne passe pas un mauvais moment (en particulier grâce à un casting féminin de jeunes actrices effarant : Cécile de France, Judith Godrèche, Audrey Tautou, Kelly Reilly). On se demande un peu pourquoi le film a pu prendre un aspect culte : peut-être parce qu'il montrait aux parents ce que faisaient vraiment leurs enfants dans le cadre du programme Erasmus ?

 

2e

Commenter cet article

pL 03/05/2010 14:34

Moi je préfère de loin Les poupées russes à L'auberge espagnole.

pierreAfeu 03/05/2010 09:29

Film sympathique en effet. Par contre non, il ne faut pas voir Les poupées russes...

Silice 01/05/2010 16:58

Ce film est sympa même s'il n'est pas un culte. Sans doute un film qui donne envie de faire ses études à l'étranger (comme si on avait besoin de ça pour vouloir découvrir un autre pays...) Enfin, ça se regarde bien et c'est sympa.

ta d loi du cine 01/05/2010 11:11

L'amour ensuiteLe programme "Orgasmus", comme disait mon cousin étudiant...
Il faut voir "Les poupées russes", qui est la suite. A l'époque de sa sortie, il me semble que les acteurs comme le réalisateur disaient ne pas être contre un 3ème opus. Après tout, c'est sympa de voir évoluer un (des!) personnage(s) au fil des ans (comme un "Antoine Doinel" du 21e siècle).