Christoblog

L'arnacoeur

Vanessa Paradis. Universal Pictures International France En regardant l'Arnacoeur, j'ai été obsédé pendant tout le film par une particularité physique de Vanessa Paradis, visible sur la photo ci-contre : le trou béant que l'actrice exhibe entre les incisives supérieures.

Du coup j'ai eu beaucoup de mal à me concentrer sur le film. J'ai d'abord commencé à imaginer les avantages matériels que pouvaient procurer cette particularité. Par exemple il est possible de boire une margarita à la paille, bouche fermée. On doit pouvoir aussi trouver une manière de siffler en mettant sa langue au bon endroit et en soufflant très fort. Si on mange des cerises, on peut cracher les noyaux discrètement.
Etc.

Ensuite je me suis demandé si d'autres acteurs et actrices présentaient la même caractéristique. Un visage me trottait dans la tête sans que je puisse mettre un nom dessus. Quelqu'un aux cheveux noirs avec un sourire large comme ma cuisse et une faculté à trouver les emmerdes.... hum, Yannick Noah ? Non.... Béatrice Dalle ! Mais oui, les deux possèdent ce qu'on appelle "les dents de la chance" ou les "dents du bonheur". Ronaldo aussi me semble-t-il.

Pendant que Romain Duris et Vanessa plongent tout habillés et tout énamourés dans une piscine en effrayant de pauvres dauphins, une rapide recherche sur internet me donne des détails sur cette malformation, dont le nom scientifique est diastème. Le diastème est souvent congénital. L'orthodontie peut le traiter de différentes façons et le trou peut être comblé chez l'enfant. Chez l'adulte une solution consiste à revêtir la surface extérieure des dents adjacentes de facettes.

D'un point de vue ethnologique, certaines peuplades du Nigéria trouve ça très joli. Comme quoi, tout est relatif.

Ben voilà. Je pense qu'en lisant cet article vous en savez assez sur le film, qui est à l'image du sujet de cet article : vide et creux, une béance dans le panorama pourtant sympathique des comédies françaises de qualité.

 

1e

Commenter cet article

Anatole 15/08/2011 14:34

Mdr. L'article est drôle. Mais le film l'es aussi je trouve. Ca vole jamais bien haut mais c'est pas désagréable non plus.

Aiguille 27/02/2011 23:37

Eh bien, si vous n'aviez pas posté cette critique sur Allociné, je n'aurais jamais connu ce blog ! En la lisant je me suis dit "WAOUH ! Ce mec a plus que raison, bravo !". J'étais pliée de rire devant mon écran Chris. :)

En plus il faut le dire, le scénario de "L'Arnacoeur" ne tient absolument pas la route... Quelle femme aurait refusé de se marier à un superbe jeune homme riche, attentionné et généreux ? Pour tomber dans les bras d'un escroc endetté, menteur et cracra ?

Une happy end totalement prévisible, des scènes pas crédibles et des acteurs désagréables à regarder...

Bob Morane 21/02/2011 20:56

Mort de rire ! j'ai adoré lire ton article, même si je ne partage pas la conclusion. Le film m'a beaucoup plus la première fois. Moins la fois d'après je le reconnais (sans doute n'étais je pas dedans). Quand à vanessa, je ne sais pas pourquoi, ses dents du bonheur ? sans la trouver génial, elle a un petit côté agaçant que j'aime bien... oui, ses dents qui la démarque de toutes les poupés barbie :)
Euh, j'aime beaucoup Vincent Lindon... malgré ses tics :)

heavenlycreature 20/02/2011 23:09

Héhé ;-)

Jul 20/02/2011 14:27

Très jolie critique pour un film dont le seul "intérêt" est de montrer aux minettes françaises que chez nous aussi on peut faire des comédies romantiques à deux balles comme aux USA...