Christoblog

Jeune et jolie

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/059/21005999_20130515122731147.jpg Au premier jour du festival de Cannes 2013, la jeune Marine Vacth fit sensation sur la Croisette.Inconnue jusqu'alors, son physique de mannequin (elle est l'est l'égérie du parfum Parisienne, d'Yves Saint-Laurent), associée à son rôle sulfureux, enflamma l'imagination des festivaliers. Il faut dire qu'en début de Festival, toute étincelle suffit à provoquer un incendie tellement le peuple cannois est disposé à l'inflammabilité (et peu aux amabilités).

Plus tard dans la semaine, de vraies actrices (Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, par exemple) ont renvoyé avec justesse Marine Vacth au rayon des starlettes insignifiantes, mais c'est une autre histoire.

Je m'étends un peu sur le sujet de Marine Vacth, parce que je n'ai pas grand-chose à dire sur le film par ailleurs, qui est assez faible, Ozon étant visiblement tellement fasciné par son actrice qu'il en oublie de filmer. Le pitch du film est intrigant : montrer sans pathos et sans jugement comment une jeune fille de 17 ans est amenée à ce prostituer sans raison et sans vice. Le problème, c'est qu'il fait partie de cette catégorie de films qui s'arrêtent où leur pitch finit. Le programme est donc suivi sans imagination. Isabelle fait des passes. Elle en fait de plus en plus. On ne comprend pas exactement pourquoi. Elle ne voit pas le mal. Point.

Filmé par Haneke, cela aurait pu être malsain. Filmé par Ozon, c'est insignifiant. Il faut un cinéaste d'une autre trempe pour filmer le vide, l'absence de motivations. Le mauvais goût du réalisateur ne colle pas du tout à la tonalité de l'histoire, et certaines scènes (quand son beau-père se laisse draguer par exemple, où quand elle dit au psy à propos du tarif de la séance "C'est pas cher") suscitent des ricanements dans le public.

Marine Vacth n'est pas très bonne actrice à mon goût, mais il faut dire que les autres personnages sont encore pires. Toute la distribution (à l'exception peut-être de Géraldine Pailhas) est à jeter, ma prime à Frédéric Pierrot, pitoyable. Le film, sous ses dehors pseudo-naturalistes un peu gauches, est donc peu intéressant, peu profond, peu plausible. Un exploit à signaler : rendre Charlotte Rampling ridicule dans une absurde dernière scène. La chair n'est même pas triste dans Jeune et jolie, elle est absente.

François Ozon sur Christoblog.

 

1e

Commenter cet article

Clem 08/12/2014 01:47

Une fois de plus, j'ai l'impression que toutes mes réactions face au film sont retranscrites dans cette critique ! Un film "insignifiant", c'est exactement le mot qui décrit tant le film que le scénario qui ne décolle jamais vraiment et qui reste terriblement convenu.

Chris 14/12/2014 16:10

Merci pour tes visites... !

mathilde 17/10/2013 23:58

c'est vrai que le film est un peu.. fade. j'ai quand même trouvé que quelques éléments étaient bien. comme la relation avec le vieux client que j'ai trouvé émouvant. la relation aussi soeur/frère
est très intéressante même si certains la trouve malsaine. et puis l'humour voulu ou non comme lorsqu'elle se casse la gueule dans la sdb.. ou lorsque le beau père va chercher les enfants dans
leurs chambres alors qu'ils sont bien occupés ^^ la tête de Pierrot m'avait fait rire.
mais bon c'est peu quand même surtout avec ce sujet

FélixC 23/08/2013 00:08

Une bien violente charge contre un film qui me parait pourtant avoir quelques qualités.

Sur Marine Vacth, je te trouve presque injuste. Elle est loin d'une potiche froide et joue tantôt l'ingénue, tantôt l'adolescente avec une habileté qui dépasse le simple changement de costume.
Pour le reste, tu parles de ricanements : mais évidemment que c'est drôle ! Ozon réutilise cette ironie grinçante que l'n retrouvait déjà avec le couple Luchini-KST dans "dans la maison" ou à
travers le personnage du fils gay de "Potiche".
Sur les motivations quant à la prostitution, je trouve plutôt salutaire de ne pas donner une explication clé en main. On voit ce qu'on veut y voir, avec les éléments que distille Ozon. La solitude,
la volonté de séduire, l'affirmation d'un pouvoir, la découverte de son corps ... A mon avis, le film ne fait pas l'apologie de la prostitution mais parle plutôt d'une jeune fille en manque de
repère et de sensations.
Enfin pour les seconds-rôles, Fantin Ravat s'en sort pas mal et Pailhas est pas si mal. Pierrot est plutôt drôle et même si les séquences avec Rampling sont un peu appuyées, ça reste un caméo pour
celui qui l'a remis en selle avec "Sous le sable" ;)

Wilyrah 31/07/2013 11:50

Marine Vacth n'est pas très bonne actrice à mon goût, mais il faut dire que les autres personnages sont encore pires.

Je valide.

Chris 22/08/2013 21:26



Oh oui, les seconds rôles sont nuls !



africafilms.tv 24/07/2013 17:36

Moi je trouve Marine Vacth très belle, plus belle dans la vie qu'à l'écran. c'est un bon film, je te trouve trop sévère, même si je ne dirais pas que c'est un excellent film