Christoblog

Flandres

Tadrart FilmsVoilà un film dans lequel on a beaucoup de mal à entrer, et ... duquel on sort difficilement.

Cela commence dans le Nord, dans les Flandres. Les hommes, les femmes, les moeurs sont rudes. Demester est amoureux de Barbe, qui est amoureuse de plusieurs garçons. Tout cela est filmé d'une façon très abrupte, les dialogues sont parfois difficilement audibles, les rapports sexuels expéditifs et les sentiments à peine esquissés. Les Dardenne, en comparaison, semblent tourner des comédies tellement Flandres est dur, froid, triste.

Puis les quelques jeunes hommes que l'on vient de suivre partent en guerre dans une métaphore de pays désertique et semble-t-il plutôt arabe (l'Algérie, le Moyen Orient...). Il vivent là des expériences déjà montrées dans d'autres films (tuer des innocents, violer des femmes, perdre des amis au combat, être perdus, avoir peur, voir des hommes torturés...) comme Full Metal Jacket, par exemple. Dumont filme ces parties un peu maladroitement, même si certaines scènes sont très efficaces, abordées absolument frontalement, avec la volonté manifeste d'éviter toute fioriture.

Le film alterne alors des scènes de guerre dans le désert et des scènes dans les Flandres autour de la très belle actrice Adelaide Leroux, trouvant dans cette alternance un équilibre fragile, intriguant et finalement assez séduisant. Il y a dans la façon de filmer de Dumont un petit quelque chose qui rappelle Terrence Malick.

Flandres n'est pas un film à regarder pour se remonter le moral un dimanche après-midi pluvieux de novembre (sauf avant une pendaison programmée, peut-être), mais c'est un film qui peut difficilement laisser indifférent.  Grand Prix du jury, Cannes 2006.

Bruno Dumont sur Christoblog : Hors Satan

 

3e

Commenter cet article

Jérémy 24/07/2010 13:28

J'ai été troublé par ce film, comme pour 'Twentynine Palms'. Dumont nous bascule dans un univers d'une violence aigüe et malheureuse tant elle est concevable. Sa manière de pousser à bout des acteurs amateurs me fascine beaucoup.
Comme tu le dis, c'est un film exigeant et d'une certaine manière, inévitablement discutable. Il s'adresse à chacun, profondément. Soit on y reste hermétique ou soit on se laisse percer. Pour ma part, ce 'Flandres' là m'a marqué pour longtemps encore.

Phil Siné 12/07/2010 10:15

aucune maladresse dans ce film pour moi, qui est un pur chef d'oeuvre... mais bon tu l'as quand même trouvé intéressant ! :)