Christoblog

Cosmopolis

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/84/59/53/20089910.jpgL'écriture de Don DeLillo est particulièrement hermétique. Dans son roman Cosmopolis, cela donne des choses du genre : "C'étaient des scènes qui l'exaltaient habituellement, cet immense flux rapace où la volonté physique de la ville, les fièvres de l'égo, les affirmations de l'industrie, du commerce et des foules façonnent l'anecdotique dans chacun de ses moments

Vous voyez le genre.

Et bien le film de Cronenberg est parfaitement conforme au style abscons de DeLillo : il est parfaitement incompréhensible au commun des mortels, et autant vous le dire si vous ne l'avez pas vu, vous ne comprendrez guère qu'une phrase sur deux. En plus, parmi celles qu'on comprend, il y a des répétitions, comme le déjà tristement célèbre "I want a haircut".

Que dire de plus ?

Pattinson joue avec la conviction d'un mollusque par temps chaud. La mise en scène se résume au défi de tourner à l'intérieur d'une limousine, comme Buried le faisait dans un cercueil. Les scènes fantastiques ou oniriques, qui sont généralement un des points forts de Cronenberg, paraissent ici un peu ridicules et cheaps (les adeptes du rat). L'apparition successive des différents interlocuteurs sous forme de vignettes caricaturales est vaine et lassante. Juliette Binoche fait une apparition qui n'est pas à son avantage.

Difficile de faire plus mauvais, d'ailleurs à Cannes les gens partaient nombreux avant la fin de la séance. Amusant : le premier plan de Cosmopolis montre une limousine, le dernier du Carax en montre plusieurs, et les deux se déroulent en grande partie dans un de ces engins. Le navet et le chef d'oeuvre.

Un autre extrait pour rire ? "Il voulait être enterré dans son bombardier nucléaire, son Blackjack A. Il voulait être solarisé"

Cronenberg sur Christoblog : Les promesses de l'ombre / A dangerous method

 

1e

Commenter cet article

pierreAfeu 11/06/2012 23:57

Ah ah ah... Ma foi !

pierreAfeu 11/06/2012 16:37

Mouais... Tu travestis ta mauvaise foie comme tu peux mais...

Chris 11/06/2012 23:42



Ma foi, je ne pense pas travestir ma mauvaise (crise de) foie une nouvelle fois, mais peut-être plutôt ma mauvaise foi.



pierreAfeu 11/06/2012 13:57

Sans doute faut-il voir les dialogues comme un élément du tout, ce théâtre de l'absurde quasi abstrait qui déroule sous nos yeux ses vignettes signifiantes ou pas. J'ai aimé ce film, j'ai essayé de
dire pourquoi dans ma critique, même si ce n'est pas forcément très clair. Il y a là en tout cas une véritable ambiance, un vrai parti pris cinématographique, une véritable ambition artistique.

Chris 11/06/2012 16:27



Mouais, tu essaies comme tu peux de défendre l'indéfendable, mais ça reste quand même très abscons (j'adore ce mot qui en plus de son sens évoque irrésistiblement quelque chose de contenu dans sa
deuxième syllabe).



copa738 31/05/2012 08:28

Beaucoup de gens critiquent les dialogues du film, les jugeant "pas à notre portée", enfin plus ou moins ce que tu dis, en fait.
L'année dernière, beaucoup de gens ont crié au chef d'oeuvre devant "Tree of life", alors que le scénario en lui-même était complètement fou, et incompréhensible.
Pour moi, "Cosmopolis" a un truc que les autres n'ont pas, c'est un peu le "Drive" de 2012, tant la forme surpasse le fond. Alors c'est peut-être un peu moins beau que le dernier film de NWR, mais
ça reste très maitrisé.
Et tu ne peux pas dire que Pattinson est mauvais, ni dire que la fin n'est pas géniale (le fait qu'elle n'aboutisse à rien - mort ou pas mort - est un vrai coup de maitre, mais je n'ai pas lu le
livre, donc je ne sais pas comment DeLillo termine son histoire).

Chris 02/06/2012 23:23



J'ai détesté Drive, comme quoi, je suis cohérent !



Chippily 30/05/2012 21:22

Si ça peut te rassurer, même Cronenberg ne sait pas de quoi le film parle... Quand Pattinson lui a demandé sur le tournage ce qu'ils étaient en train de faire, Cronenberg a répondu : "Je ne sais
pas. On s'en fout !" -_- Donc bravo à toi d'avoir eu le courage d'aller voir un tel film ;)

Chris 31/05/2012 07:01



Ben, comme j'étais à Cannes je me sentais obligé d'aller voir tous les films en sélection...