Christoblog

La cité de Dieu

Intrigué par la réputation de ce film dont tout le monde a entendu parler (mais que peu de personnes ont vu), je me lance dans une petite soirée DVD. Les commentaires sur l'affiche sont alléchants avec des références à Scorsese et Tarantino.

Le film décrit l'ascension d'un groupe de jeunes dans le monde du crime, au sein d'une favella brésilienne, chaque membre du groupe suivant une trajectoire différente.

La première chose qui choque en regardant le film, c'est le montage hyper-saccadé, plus proche d'une esthétique de clip vidéo que d'une oeuvre cinématographique. Je suppose que par ce biais le réalisateur a souhaité nous faire sentir le caractère trépidant de la vie de ces jeunes, mais il ne réussit qu'à nous fatiguer la rétine, tout en nous empêchant de nous attacher aux personnages. Ce sont les tics d'un Danny Boyle à la puissance 10. La mise en scène est donc résolument bling-bling : soit vous adorez, soit vous n'entrez pas du tout dans le film, ce qui fut mon cas.

La progression de l'intrigue est chaotique, franchissant plusieurs années d'un coup, survolant la psychologie des personnages, fonctionnant par petites vignettes indépendantes les unes des autres. C'est finalement uniquement dans le dernier quart d'heure, à travers l'histoire de l'apprenti photographe, que le film retrouve selon moi un souffle narratif intéressant. Le film est réputé hyper-violent, mais depuis 2002, notre niveau d'acceptation de la violence a du considérablement augmenter, car il n'a aujourd'hui vraiment plus rien de choquant.

La puissance dramaturgique d'un Scorsese période Les affranchis ou Casino est donc bien loin, de même que l'élégante violence chorégraphique d'un Tarantino version Reservoir dogs. Francesco Meirelles a développé suite à ce film une série télé sur la violence dans les favellas en plusieurs saisons qui eut un grand succès au Brésil, La cité des hommes. En 2008, un film de Paulo Morelli a lui même décliné l'univers de la série sur grand écran.


1e

Commenter cet article

Chris 19/04/2010 04:01

@ kschoice

Je pense que le film pouvait être plus apprécié dans son époque, aujourd'hui l'aspect "speedé" de la mise en scène, la violence de certaines scènes ont été vues et revues, en beaucoup plus efficaces encore, par exemple chez Tarantino, Fincher ou d'autres.

kschoice 17/04/2010 21:40

Tiens donc....un avis négatif sur ce film. Le tout premier que je vois à vrai dire, mais il en faut, et effectivement ce qui plkaît aux uns ne pourra pas forcément plaire aux autres.
La ressemblance et comparaison à Scorsese et ses affranchis, version sud-américaine...je n'y avais pas pensé, mais ça se tient finalement.
Ainsi donc il aura fallu que te lise pour voir un premier avis non favorable, car tous ceux qui s'y sont essayé sont ressortis, pour la grande majorité en tous cas, littéralement subjugués par une oeuvre puissante et plus profonde qu'il n'y paraît.
C'est toujours bon de confronter les avis afin de savoir ce qui fonctionne chez les uns et les autres.