Christoblog

Mes chouchous

En moyenne, la notation que j'ai donnée à leurs films est > à ***. Ce sont mes chouchous, et je parie qu'ils vont rafler dans les années à venir un paquet de récompenses. Ils sont jeunes, ou moins. Mais ils / elles sont très (très) bon(nes). Une chose est certaine, j'irai voir leur prochain film.

RankinAndrea Arnold, née en 1961 à Datford

Elle est géniale. Pas grand-chose à ajouter, tellement ces deux long-métrages m'ont enthousiasmé. Je ne sais pas trop d'où elle sort, et internet est un peu avare de renseignements la concernant. De ces deux opus on peut retenir : une mise en scène de très, très haute volée, des scénarios imparables en même temps qu'improbables - ce qui est paradoxal et jouissif à la fois, et des acteurs/trices sublimés, une sensualité dans la façon de filmer qui n'a pas son égal aujourd'hui.
De la palme d'or en barre.

Red road ****
Fish tank ****


Le réalisateur Fatih Akin. Pyramide DistributionFatih Akin, né en 1973 à Hambourg

Il a tout pour réussir. Il est beau, intelligent, modeste. Il a l'énorme avantage d'avoir un pied en Europe, et un en Asie. Il a aujourd'hui autour de lui une tribu d'acteurs/amis qui le suivraient au bout du monde.
Son talent est immense et il n'en a probablement exploré qu'un tout petit bout. Il sait faire des comédies, des drames, des tragi-comédies, des documentaires. Il a déjà eu l'Ours d'or et ce n'est qu'un début, en espérant que l'ogre hollywoodien ne le dévore pas, mais il est pour l'instant fidèle à sa ville natale, Hambourg.

Head on ****
De l'autre côté ***
Soul kitchen ***

Océan FilmsBong Joon-Ho, né en 1969 à Séoul

Peut-être à la base le plus doué. Son premier film diffusé largement en Europe (Memories) est un classique immédiat. On ne voit pas trop les limites que son talent pourraient admettre : il est aussi à l'aise dans le film de monstres que dans le drame familial ou le thriller. Les codes explosent avec lui, mais la mise en scène reste souveraine et le désir de bien faire est celui d'un artisan génial.

Memories of murder ****
The host ***
Mother ***

Guillermo Del Toro. Gaumont Columbia Tristar FilmsGuillermo del Toro, né en 1964 à Guadalajara

Son imaginaire est le mien.
Je suis comme un gosse un regardant ses films et aucun autre cinéaste ne me fait cet effet là.
Ses Hellboy sont vraiment à voir, même si vous êtes réfractaires au concept de super-héros, car dans les mains de del Toro, le super-héros devient être de sang et d'émotion. L'entertainment à l'état pur et plus si affinités, plus fort que Spielberg et Burton réunis.

Le labyrinthe de Pan ****
Hellboy 1 & 2 ***

Corbis SygmaChristophe Honoré, né en 1970 à Carhaix

J'ai conscience qu'il s'agit probablement de mon choix le plus discutable. Mais enfin, qui d'autre en France peut susciter un tel enthousiasme et un tel rejet en même temps. Honoré est le Truffaut du XXIème siècle, et c'est tout !
Qui ose, à part lui ?
Hein ?
Oui, peut-être Desplechin éventuellement.

Les chansons d'amour ****

La belle personne ***
Non, ma fille, tu n'iras pas danser **

Les plus observateurs vont me dire : et les Américains alors ? Ouais, j'attends vos propositions. Pour ma part j'hésite à faire entrer dans la liste Wes Anderson, mais à part lui ? Et qu'on ne me parle pas de l'autre Anderson (Paul Thomas), phénomène de mode, déjà épuisé. Sam Mendes est au mieux le mari de sa femme, au pire un habile faiseur. Eastwood, Scorsese, Allen et les Coen sont trop vieux, ils sont sous assistance respiratoire. Ah oui, il y a bien David Fincher, il va falloir que je calcule sa moyenne....
Sinon, dans l'antichambre de "Mes chouchous" il y a Philippe Lioret, Hirokazu Kore-eda, Cristian Mungiu et Tomas Alfredson.



Commenter cet article

Chris 30/04/2010 18:33

@ jujulcactus

Bienvenue à toi sur ce blog. Je vais faire évoluer cette liste avec le temps. Hirokazu y entrera très probablement. Pour Park il faudra que je me décide à critiquer ses films sur ce blog, mais il est tellement irrégulier... Fincher rentrera dans la liste, je le sens. Hong Jin Na aussi si le second film est aussi bon que The Chaser. Dolan, je connais mal, je vais y regarder de plus près... et Tom Ford, ma critique est un peu polémique mais je reconnais que le film est ambitieux quand même.

Jujulcactus 30/04/2010 15:33

Je trouve que tu as de bons goûts ;) en tout cas proches des miens : Bong et Del Toro particulièrement!
Pour ma part c'est Hirokazu qui remporte la mise, en attendant Air Doll avec une certaine impatience (surtout qu'il est sans cesse reporté ! o_O )
J'aime aussi beaucoup Park, Fincher, Mendes, ...
La plupart sont pas tout jeunes donc o_O
Sinon niveau "jeune pousse" je suis avec attention Xavier Dolan, Tom Ford (tu n'as pas aimé j'ai vu ça o_o), Hong-Jin Na, ...

En tout cas j'aime bien ton blog, tes critiques sont intéressantes !! Bonne continuation ;)

pierreAfeu 15/04/2010 19:49

Tu savais en l'écrivant que citer Honoré était discutable, et tu avais raison. Et doublement raison en le comparant à Truffaut, même niaiserie, même artificialité, etc, etc. Pour les autres, rien à dire !

mymp 15/04/2010 13:54

Bon alors, Akin et Bong Joon-Ho, OK, de fortes têtes pleines d'inventions et de ressources. Arnold mouais, pas encore totalement convaincu, Fish tank, malgré ses qualités, est à-demi réussi je trouve. Del Toro est un très bon faiseur qui parvient à mêler l'intime au spectacle, mais son cinéma, personnellement, ne me parle pas.

Concernant Honoré, 17 fois Cécile Cassard et Ma mère sont superbes, mais à partir de Dans Paris, ça devient lourd et pompeux, insupportable. Quant à dire qu'il ose, là vraiment non, mon cher Chris, c'est pas possible d'écrire un truc pareil ;)

Comme Heavenlycreature, je citerai effectivement Du Welz et surtout Noé en vrais "oseurs" du cinéma français, et quand tu te prends Enter the void dans les dents et dans les yeux, tu te dis que Noé est le seul aujourd'hui à oser des trucs de malade (qui laissent obligatoirement une bonne partie du public dans les choux).

Je te conseille de tenter Irréversible, tout seul la nuit dans le noir et le son à fond (histoire de bien ressentir la chose), et même si tu n'accroches pas au scénario, au moins tu découvriras un metteur en scène incroyable.

Un autre "oseur" que je vénère plus que de raison : Philippe Grandrieux. Trois films (Sombre, La vie nouvelle, Un lac), trois expériences formelles et sensorielles totales qui parviennent à redéfinir, si tu es sensible à son travail, ta notion et ton appréhension au cinéma (rien que ça).

Enfin, pour les Anderson, j'inverserai tes propos : Wes déjà épuisé avec son minimalisme à deux balles pseudo-intello et surtout très chiant, et Paul Thomas un génie absolu (Magnolia, Punch drunk-love, There will be blood, quand même Chris !).

Chris 15/04/2010 07:12

@ heavenlycreature

J'ai de DVD de L'échine du diable, c'est un de mes prochains films à la maison. Je n'ai jamais eu le "courage" de regarder Irréversible, il faudrait que je le fasse aussi. Du Wel et Cuaron, je ne connais pas leurs films, je vais voir. Pour Alfredson, j'attends d'en voir un autre, pour voir s'il confirme le sublime Morse. Kim Ki-duk est trop irrégulier. Les deux films de Tod Haynes et Tom Ford que tu cites se ressemblent beaucoup....et je n'ai aimé ni l'un ni l'autre. Pour Wes Anderson, il faut que je vois la famille Tannenbaum pour me décider définitivement.