Christoblog

César doit mourir

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/91/14/13/20131226.jpgContre tout attente, j'ai pris un énorme plaisir à regarder le nouveau film des frères Taviani, cinéastes cultes rescapés du siècle dernier.

 

Je  m'attendais à un documentaire sur des prisonniers jouant Shakespeare en prison, mais le film est bien plus que ça.

 

Il nous plonge dans la trame même de la pièce (c'est à dire qu'on est passionné par l'histoire de Brutus, Antoine, Cassius et des autres) tout en y insérant constamment des éléments du making of : casting préliminaires, états d'âmes des acteurs (vrais ou faux ?), engueulades, répétitions dans les cellules...

 

Le film parvient de cette façon à restituer toute la magie du cinéma et du théâtre, sur un mode qui rappelle les jeux de miroirs de Vous n'avez encore rien vu. S'il y parvient si bien, c'est aussi grâce aux acteurs, incroyables tronches, mais aussi formidables interprètes, complètement habités par leur rôle.

 

Le film est brillant jusque dans sa sublime photographie en noir et blanc (le présent de la représentation est filmé en couleur alors que le long flash black qui constitue la majeure partie du film est en noir et blanc).

 

Si ce n'étaient quelques maladresses un peu lourdes, comme les derniers plans par exemple (qui rappellent bizarement les fautes de goût qui émaillent également le Resnais), l'oeuvre des Taviani serait parfaite, associant la force brute des amateurs (on songe aussi aux danseurs des Rêves dansants) au génie du dramaturge anglais et au savoir-faire des réalisateurs.

 

Un Ours d'or mérité à la Berlinale 2012.

 

3e

Commenter cet article

Claire 08/11/2012 12:42

J'aimerais bien trouver des infos, comme Dasola, sur ce que sont devenus les détenus (leur resssenti?) après cette "exposition"...
Comme toi, aimé ce film.

Bob Morane 04/11/2012 19:29

Je suis beaucoup moins emballé que toi. Sympa sans plus, pas assez étoffé, trop court dit Dasola avec raison, mais l'esprit ne m'a pas vraiment convaincu.

Chris 07/11/2012 23:20



Je pense qu'on accroche ou pas au principe du film : pour moi ce fut immédiat.



armelle 04/11/2012 12:01

Un film qui n'est pas encore passé dans ma région mais que je suppose intéressant. Et les films intéressants restent tout de même assez rares. Beaucoup aimé "Barbara" et pris du plaisir à "Vous
n'avez encore rien vu", brocardé par beaucoup.

Chris 07/11/2012 23:21



Vous n'avez encore rien vu est un chef d'oeuvre et beaucoup de blogueurs de qualité (!) l'ont adoré : Doc Orlof et Il a osé par exemple.



dasola 30/10/2012 21:39

Rebonsoir Chris, ah là, on se rejoint dans les louanges. Je regrette qu'il soit trop court. Bonne soirée.

Chris 31/10/2012 20:01



J'aurais parié qu'il te plairait... à force on devine bien les goûts des uns et des autres !



bannish 28/10/2012 02:04

Le casting de bande dessinée et la spendide photo noir et blanc sont clairement des points forts. On nous dit que les acteurs, amateurs, sont tous condamnés à de longues peines pour des faits
principalement mafieux (et là, ta-ta-tan, le spectateur est édifié...). De fait, leur jeu ô combien fougueux donne à ce Jules César des airs de tragédie vraiment très très tragique. A l'image du
casting, on frise même la caricature calabraise ou napolitaine, un peu too much à goût. Et au final, me concernant, l'émotion n'était pas au rendez-vous promis. J'aurais aimé un peu plus de
légèreté dans la réalisation (il y avait matière à cela), et je quitte la salle avec un sentiment mitigé pour ce (bon) film que je conseillerai, mais avant tout pour ses grandes qualités
esthétiques.

Chris 31/10/2012 20:04



Je comprends ce que tu exprimes, et à dire vrai, mon avis est légèrement surestimé, mais quand on aime, on essaye de promouvoir !