Christoblog

Animal kingdom

ARP SélectionJ'attendais beaucoup du film australien Animal kingdom. Le pitch était intrigant : une famille de malfrats australiens violents et cruels, et un drame shakespearien mêlant apprentissage et trahison...

Malheureusement, le résultat est passablement raté. La faute d'abord à l'acteur principal James Frecheville, qui joue le jeune neveu intégrant sans vraiment le vouloir le gang des oncles. Son jeu a l'expressivité d'une brique. Et même d'une brique immobile, car une brique lancée, ou transportée en brouette, manifesterait probablement plus de sentiments que notre ami James, mutique, acnéique, et dont la largeur du cou semble inversement proportionnelle au talent.

La mise en scène est maniérée (du genre à mettre des ralentis quand la tension est à son comble), et la bande-son du film procure la même sensation qu'une colonne de fourmis en procession vers votre cerveau à travers votre conduit auditif. Le scénario enfin est cousu de fil blanc, il en devient risible sur la fin : après une ellipse gigantesque, le dénouement prévisible arrive... par surprise.

Regardez la photo ci-dessus : le film ne se prend pas pour de la m...e, et n'hésite pas à singer le Tintoret ou Véronèse... les Sopranos avaient osé le même type d'image, mais eux pouvaient se le permettre. Faites circuler les kangourous, il n'y a rien à voir.

 

1e

Commenter cet article

Anatole 15/08/2011 13:41

Bon je vais m'efforcer de défendre ce site que j'ai adoré... James Frecheville n'est pas un mauvais acteur, il joue son rôle, un rôle sobre, froid. On a affaire à des tueurs, pas des tueurs glamours dont on a l'habitude. Ce film est une expérience pas une pale copie d'un film de gangsters qu'on aura eu l'impression de voir quinze fois. La bande son est en décalage avec l'action ce que je trouve tout bonnement excellent.
Et j'ai trouvé le scénario plutôt imprévisible, pourtant je me fais pas souvent avoir.

copa738 14/05/2011 18:48

Très déçu pour ma part également ! Beaucoup de bruit (tu parles de l'affiche qui laisse penser que le film est très prétentieux) pour pas grand chose. Un pet de mouche dans le monde du cinéma, qui sera vite englouti (enfin, je l'espère) par "The tree of life"...

Squizzz 03/05/2011 23:02

D'accord James Frecheville n'est pas le meilleur, surtout en comparaison avec le reste du casting, magistral, même si le terme "acnéique" ne me semble pas le plus approprié pur qualifier objectivement sa prestation ;)
Concernant la mise en scène, c'est toujours le problème lorsqu'un réalisateur tente de faire des effets, les détracteurs y voient un côté maniéré, les admirateurs un côté stylisé comme le dit pierrAfeu. L'idée de casser le rythme par des ralentis alors que l'action devrait s'accélérer m'a personnellement perturbé mais dans le bon sens du terme.
Quant au scénar, il est finalement logique, et peut paraître cousu de fil blanc, mais empreinte trop de chemins différents pour qu'on puisse finalement présager complétement ce qu'il va se passer. L'ellipse finale n'est pas si énorme que ça, et c'est un procédé utilisé à plusieurs reprises dans le film, donc pas si choquant.

Chris 01/05/2011 21:28

Je vois qu'on est tous d'accord sur le jeu minéral de notre jeune éphèbe aux deux expressions on/off. Dans hébété, il y a "bête".

Quant à la bande son, c'est quand même la première fois qu'on m'inflige des poum-poum-pi-poum-pam-poum et des dam-dam-daaaaam-dam-daam qui ne sont ni de la musique ni rien d'autre pendant que des gens parlent !

mymp 01/05/2011 21:19

Pfff, c'est toi la brique ;) Comme Pierre, j'ai adoré la musique (qui participe vraiment à renforcer l'aspect opéra tragique du film), et le côté stylisé de la mise en scène (les ralentis sont carrément somptueux). Et comme Fab, Jaki rocks ! J'aurais juste quelques réserves sur la lenteur du film, plutôt mal gérée, et le scénario qui ne tient pas la route sur la fin.

Quant au jeu de James the brick, il est parfait par rapport à son personnage, passif, en retrait vis à vie de cette famille de dingues dans laquelle il débarque. Il semble être sans cesse en état second, complètement hébété. Attendons donc son prochain rôle pour voir ce qu'il va devenir...