Christoblog

The american

George Clooney. Mars DistributionJe ne vais pas m'étendre trop longuement sur ce film (si je puis dire, car d'une certaine façon que la décence réprouve, je le pourrais) : il est tout simplement à peine concevable de rater son coup à ce point-là.

En effet, tout est mauvais dans The american. Il ne s'agit pas d'ergoter comme dans le cas de Vénus noire ou de Biutiful,  qui ne m'ont pas vraiment plu, mais qui sont de vraies oeuvres, non sans intérêt.

Ici, tout sonne faux : le scénario, qui réussit à être à la fois simpliste et approximatif, les décors tout droit sortis d'un croisement de Géo et de Paris Match, Clooney, qui joue comme un pied, et ses faire-valoir(e)s qui ne valent que par leur tour de poitrine, généreux, il faut le dire.

On a peine à imaginer que Corbijn fut le réalisateur responsable du sublime Control. Comme quoi, le passage aux deniers US se traduit quand même le plus souvent par une chute incontrôlée (c'est le cas de le dire) dans la médiocrité.

Ite missa est.

 

1e

Commenter cet article

Anatole 15/08/2011 13:44

Roooh. Mais ce film est génial. C'est un film contemplatif dans la lignée de The Limits Of Control de Jarmusch. J'ai tout simplement adoré, y a beaucoup de poésie dans ce film. Chaque plan est un tableau.

Corsu61 11/11/2010 20:49

entièrement d'accord avec toi !

Stoni 11/11/2010 20:07

L'argumentation est solide, mais reste une profanation. Sagouin vas!

Anarion 03/11/2010 17:26

Pas du tout d'accord non plus ! :)

pierreAfeu 01/11/2010 22:19

Sans "s" également, et sinon pas loin de te rejoindre sur ce coup-là, Chris, une fois n'est pas coutume...