Christoblog

20 ans d'écart

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/96/11/54/20458377.jpgJe craignais que 20 ans d'écart soit une comédie nulle se contentant se surfer sur la mode des femmes de 40 ans (cougar, MILF, etc) flashant sur les petits jeunes de 20 ans.

J'avais raison.

Alors, allez-vous me dire, pourquoi m'infliger à moi-même la triste punition d'un visionnage inutile, alors que tant de film méritent d'être vu ?

Pour plusieurs raisons :

1 - parce que je voulais revoir Pierre Niney, découvert dans le passable Comme des frères, où il crevait l'écran

2 - parce que je voulais enfin voir Virginie Elfira, afin de vérifier qu'elle était aussi mauvaise actrice que je le lisais, et de ce point de vue, c'est parfaitement réussi

3 - parce que mes lecteurs ont droit de temps à autre à la critique d'un film qui ne vient pas d'Ouzbékistan ou de Papouasie Nouvelle-Guinée

4 - parce qu'on n'est jamais à l'abri d'une bonne surprise en matière de comédie romantique, sauf qu'ici le film n'est ni drôle (ai-je ri une fois ? je ne le crois pas), ni romantique (on ne sent jamais vraiment la naissance d'un sentiment amoureux entre les deux personnages)

5 - parce que je n'ai pas payé ma place

6 - pour pouvoir dire du mal

Voilà. Maintenant, si vous lisez cette critique après avoir vu le film, tirez-en au moins un enseignement : il est préférable de lire Christoblog avant de faire ses choix.

 

1e

Commenter cet article

Jean-Arthur 08/04/2013 21:23

Belle mise en page, site clair et intéressant, mais aurais-tu pu écrire des phrases sémantiques ?

Chris 08/04/2013 21:53



Oui.



Clara 01/04/2013 15:37

Je trouve la "critique" un peu rapide. Pourquoi est il nul ce film, à part pour ce que vous avez dit en ouverture (et en passant, des gens peuvent apprécier une comédie concernant des sujets de
société actuels) ?
Quant au fait que vous n'ayez pas ri, j'en suis désolée pour vous, il me semble qu'au niveau de la comédie, j'ai pour ma part été assez comblée, de même que les personnes autour de moi les deux
fois ou j'ai vu ce film.
Enfin, je suis toujours fascinée par les gens qui vont au cinéma pour voir un film qu'ils savent d'avance qu'ils ne vont pas aimer, juste pour pouvoir balancer des trois phrases désagréables,
histoire de dégoûter quelques personnes de plus. Surtout quand on est pas payé. Je n'aime pas les gros blockbusters américains, pouf, je ne vais pas les voir, et je me retiens d'incendier acteurs,
metteur en scène et spectateurs dudit film.
Pour finir, d'autres de vos critiques ne me déplaisent pas pour autant, alors pensez bien que je reste tout à fait humble dans cette... Critique de critique.
A bientôt peut être sur votre site.
Une lectrice surprise

Chris 05/04/2013 21:38



Désolé de vous avoir blessée, si c'est le cas. Sur ce film que j'ai déjà oublié, j'ai plutôt réalisé un petit exercice de style gratuit et un peu cruel qu'une véritable critique. C'est le sel qui
rend mon blog plaisant, du moins j'ai la faiblesse de le penser...



Vipère 28/03/2013 14:38

Bon bah du coup j'en profite pour laisser un message dans la même veine : continue ! Je lis ce blog quotidiennement, il m'enrichit et fait rire. Il détermine aussi bien souvent la programmation
cinéphile de nos soirées et étoffe quand même vachement ma culture.... donc merci :-)

Chris 30/03/2013 00:37



Ouah, c'est trop bon de lire des commentaires comme ça, continue comme ça Vipère !



Louve 24/03/2013 22:25

Je n'avais pas l'intention d'aller voir le film mais je suis contente de pouvoir lire ta critique. J'aime bien quand tu es méchant héhé

Alain 23/03/2013 16:42

Toujours fidèle à tes critiques, je te laisse un message aujourd'hui pour le fou rire que je te dois en lisant celle-ci. 100% ok avec toi, je me suis donné beaucoup moins de mal pour écrire ce que
j'en pensais. Mais tes mots particulièrement bien choisis et judicieusement employés démontrent parfaitement l'intérêt qu'il y a à lire tes avis avant de se lancer dans le néant. Bon weekend. Et
continue !

Chris 23/03/2013 22:47



Alain, si tu savais combien ce genre ce message contribue à me faire continuer ! Merci mille fois de me lire, j'ai l'impression parfois d'user une demi-vie sur ce blog, et pourtant mes articles
ne sont rien à côté des tiens, encyclopédiques, et qui me ravissent toujours autant. A bientôt.