Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Christoblog

2 days in New York

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/77/69/94/20024389.jpgJe me souviens à peine du premier film de Julie Delpy, 2 days in Paris, et il y a fort à parier que 2 days in New York suive le même chemin vers mes neurones oubliettes.

Ce n'est pas que l'expérience soit désagréable. Elle est même au début assez plaisante, bien que jouant sur l'éternelle image des Français indisciplinés, bouffeurs de cochonailles et querelleurs. Les Gaulois, quoi ! Ici le petit plus est apporté par un Chris Rock ahuri et civilisé, qui entretient de long dialogues avec une effigie d'Obama. Le père de Julie Delpy himself est très bien en vieil anar victime d'un récent veuvage.

Pour le reste pas grand-chose à signaler. D'un point de vue formel, le film essaye plein de trucs assez moyens et très hétéroclites : voix off, théâtre de marionnettes, photos de famille, montage hyper-rapide. Le scénario s'épuise vite, tourne un peu à vide vers le milieu du film, esquisse quelques pistes non exploitées pour finir en happy end consensuel. Le meilleur moment du film est probablement l'apparition de Vincent Gallo en acheteur d'âme anonyme.

A voir à la limite.

 

2e

Commenter cet article

P
Tout pareil. A voir à la limite. Ni bien ni nul, inutile surtout cette suite dont la caricature grossière des français est surtout là pour plaire à un public américain dont la réalisatrice cherche
en vain la reconnaissance. Je la préfère quand elle fait du "Before sunset" ou du "Skylab"...
Répondre
C


Cette fille est folle, mon avis est fait depuis que je l'ai entendue à la radio pendant une heure.



M
Bon, tu as mis deux étoiles. Ouf, cela aurait pu être pire, et comme c'est moi qui l'ai proposé à la sélection ;-) Je suis fan de la Julie et j'ai donc aimé même si je comprends que vous soyez
tièdes...
Répondre
C


Je l'ai entendue sur France Inter avant hier et elle a été tellement nunuche que j'hésite à mettre une étoile...



B
Passage obligé en effet, pour une vraie purge. Surtout que julie s'arrête là !
Répondre
F
Ben on est un peu obligé de le voir je crois nous...
Répondre
W
Le premier était bien sympathique mais avait quelques défauts. De toute façon, je la préfère quand elle unit ses qualités à celles de Ethan Hawke et Richard Linklater.
Répondre
C


Je n'ai pas vu Before sunrise / Before sunset, il faudrait que je le fasse !