Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Christoblog

En route pour le Festival de Cannes 2021

Du 6 au 17 juillet 2021, vous pourrez suivre le Festival de Cannes en direct sur Christoblog, avec un résumé tous les soirs de mes aventures sur la Croisette, à suivre en lisant Mon journal de Cannes.

Pour mes avis immédiats à la sortie de chaque projection, vous pouvez me suivre sur Facebook ou Twitter, comme plus de 800 fidèles. Vous pouvez aussi vous abonner à la newsletter de Christoblog, là, à droite de l'article, en inscrivant votre adresse mail dans la case "Saisissez votre email ici". 

Spike Lee est cette année le Président du jury. Il sera entouré, entre autres, par le génial Song Kang-Ho (acteur de Parasite), Tahar Rahim, Kleber Mendonça Filho et Mélanie Laurent. Andrea Arnold dirigera le jury d'Un certain regard. 

Si vous allez à Cannes pour la première fois, ces articles pourraient vous intéresser :

 

Mon avis sur les différentes sélections : 

Compétition

Cette année, la compétition est pléthorique (24 films, du jamais vu) et d'un niveau incroyablement élevé et homogène. Pour la première fois depuis 10 ans, j'ai vu au moins un film de tous les réalisateurs(trices) en compétition. On peut distinguer ceux qui ont déjà eu une Palme d'Or (Moretti, Audiard, Weerasethakul), ceux qui auraient pu en avoir une (Carax, Dumont, Verhoeven, Farhadi, Anderson, Haroun), ceux qui n'en auront peut-être jamais (Ozon, Penn, Corsini, Lafosse, Ayouch, Hansen-Love), les jeunes pousses qui en auront probablement une un jour (Hamaguchi, Serebrennikov, Lapid). J'attends pour ma part impatiemment les films de la hongroise Ildiko Enyedi (dont j'ai beaucoup aimé Corps et âme, Lion d'or à Berlin), Saul Baker (Florida Project), Julie Ducourneau (Grave), Juho Kosmanen (à qui on doit le très curieux Olli Maki)  et Joachim Trier (Oslo 31 août). Une seule erreur de casting sur le papier : la sélection du tâcheron australien Kurzel.

Cannes Premières

Les années précédentes, les "refoulés" de la compétition se retrouvaient à Un certain regard, ou à la Quinzaine. Cette année, Thierry Frémaux leur offre une nouvelle section, dans la salle Debussy, habituellement réservée à Un certain regard. On retrouvera ici un casting dont Venise ou Berlin se délecteraient : Gaspar Noé, Mathieu Amalric, Arnaud Desplechin, Andrea Arnold, Kornel Mundruczo, Oliver Stone, Eva Husson, Marco Bellochio et Hong Sang-Soo. Incroyable !

Un certain regard

Cette sélection se recentre sur son objectif initial : faire découvrir des oeuvres originales et exigeante. Peu de noms connus par conséquent. Le film d'ouverture, Onoda, d'Arthur Harrari (Diamant noir) est très attendu. On croisera tout de même dans cette section la délicieuse Hafsia Herzi, ainsi que l'intéressant réalisateur turc Kaplanoglu, à qui on doit le beau Miel.

Sélection officielle

Dans le cadre des séances spéciales et autres projections inclassables, on trouve du cinéma d'auteur (Losnitza, Noémie Merlant, Karim Aïnouz), du fun (Fast and furious 9, la comédie musicale décalée des frères Larrieu, Tralala, un documentaire sur le Velvet Underground signé Todd Haynes, OSS 117 Alerte rouge en Afrique noire en clôture) et un film qui pourrait être dans toutes les sélections, Where is Ann Franck d'Ari Folman, seul film d'animation de l'officielle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Quinzaine des réalisateurs

Paolo Moretti renouvelle totalement le casting de la Quinzaine, habituée à ronronner sur des noms récurrents et/ou sur les recalés de l'officielle. Cette année, cap sur l'aventure. Pas de grands noms, mais des réalisateurs que j'apprécie : l'anglaise Clio Barnard (dont j'avais beaucoup aimé le film Le géant égoïste) et le génial Jonas Carpignano, dont j'ai adoré A ciambra. On croisera aussi à la Quinzaine Emmanuel Carrère avec Juliette Binoche, Radu Muntean et Miguel Gomes (dont je n'attends personnellement plus grand-chose).

Semaine de la critique

Pour sa dernière sélection, Charles Tesson propose une sélection intrigante et obscure (par exemple un film égyptien dans lequel un père de famille se transforme en .... poulet) et des séances spéciales glamour, s'offrant Gérard Depardieu, Sandrine Kiberlain en tant que réalisatrice, et Adèle Exarchopoulos (dans le très attendu Rien à foutre de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre).

ACID

Dans la petite dernière des sélections cannoises, peu de noms connus. J'aimerais voir Vedette, de Claudine Bories et Patrice Chagnard dont le premier rôle est ... une vache.

A bientôt en direct de Cannes !

Commenter cet article

P
bon festival !
Répondre
C
Merci !
N
C'est paradoxalement sur le site De Cannes cinéphile qu'on trouve le plus d'info sur ce nouveau principe de billetterie

https://www.cannes-cinema.com/festivals/cannes-cinephiles/conditions-dacces-2-2/

"Cette année, le Festival de Cannes, les sélections parallèles et Cannes Cinéphiles mettent en place une billetterie unique en ligne afin de supprimer les files d'attente et de permettre au public de réserver en amont, sur le site : ticketonline, des places pour les projections.
Pour accéder à une séance, un billet sera obligatoire, aucune entrée ne sera possible sans billet ou après le démarrage du film (même pour les détenteurs d'un billet).
Les détenteurs d'un billet devront se présenter entre 40 minutes (pas avant) et 10 minutes avant la séance pour les contrôles de sécurité et le scan des billets. Avec un billet, l'accès en salle est garanti. Il n'y aura pas de file "dernière minute", si vous n'avez pas de billet, ne vous présentez pas dans les salles (accrédités ou non).

Les places pourront être réservées à partir de 48 heures avant chaque séance et jusqu’à 5 minutes avant le début de la séance (grâce à votre smartphone).
>>> En cas d'imprévu, vous pourrez annuler vos billets facilement sur le site, jusqu’à 1 heure avant la séance (au maximum). Sans annulation, la place sera perdue pour d'autres cinéphiles et une pénalité sera automatiquement appliquée par le système. >>>

Cette billetterie permettra également aux accrédités "Cinéphiles" de réserver des places dans les autres salles festival (les salles du Palais des Festivals, le Théâtre Croisette, l'espace Miramar et les Arcades) dans la mesure des places disponibles et sous les mêmes conditions que celles énoncées ci-dessus."
Répondre
C
Salut Nicolas, c'est effectivement assez clair. Dis comme ça, ça semble pas mal, sauf qu'à la fin il y aura quand même des places non occupées dans les salles s'ils n'acceptent pas les dernières minutes, et c'est dommage.
N
Salut,

Je sais pas si tu as vu, mais sur le site du festival, il parle beaucoup d'invitations en e-billet (donc pas en papier) notamment pour des raisons écologiques. Du coup, nous avec les accréditations cinéphiles, j'ai peur que nous ne pouvions plus mendier les invitations... Cela serait très frustrant

Par contre à l'inverse, il y a l'air d'avoir moins de distinction que d'habitude entre notre accréditation et les autres plus "puissantes". Certains passages me laisse penser qu'on pourrait avoir accès a la platforme d'invitation ?

https://www.festival-cannes.com/fr/participer/guide/acces-aux-projections
https://www.festival-cannes.com/fr/participer/guide/festival-mode-d-emploi
Répondre
N
J'ai vraiment peur qu'on en pâtisse. Enfin bref on verra bien. En tout cas, si jamais tu as des infos de ton côté d'ici le début du festival sur ce système, je suis plus que preneur !
C
Salut Nicolas, effectivement, on dirait qu'il y a une possibilité d'accéder aux projos officielles avec Cinéphiles, mais j'attends de voir, car ce sera peut-être du compte-goutte. Une année j'ai eu une accréditation Festival "bas de gamme" et je n'avais eu accès à aucun film de la compétition par les voies officielles ! D'autre part il parle à la fois de tickets dématérialisés et physiques : je pense que les deux coexisteront...