Christoblog

Chernobyl

Rien à faire, HBO est toujours la meilleure chaîne en matière de série. Chernobyl est d'une si grande qualité qu'elle fait apparaître les meilleures productions Netflix (La casa de papel, Stranger things) comme de simples divertissements sympathiques et très formatés.

A travers ses cinq épisodes, la mini-série de HBO renverse tout sur son passage : qualité incroyable d'une écriture osée et inventive, excellence de l'interprétation (mention spéciale à Jared Harris, époustouflant de réalisme triste), direction artistique absolument renversante, réalisation digne d'un excellent film de cinéma.

Devant un projet d'une telle ambition (comment les décors ont-ils pu être trouvés ?), je suis sidéré que HBO ose l'investissement que cela représente : captiver les spectateurs pendant cinq heures en leur montrant des scènes plus horribles les unes que les autres, ou en leur expliquant par le menu l'enchaînement scientifiques des réactions nucléaires ayant conduit à la catastrophe (le formidable épisode 5, aride et captivant à la fois).

On a peine à croire que la description détaillée de tant d'horreurs et d'incompétence bureaucratique puissent générer autant d'intérêt chez le specateur. C'est pourtant le cas, par la grâce de l'humanité qui suinte derrière chaque décor tristounet et soviétique, par la détermination tranquille de héros sans nom qui ont empêché une catastrophe plus grande encore, par la gravité sereine de la mise en scène.

Sidérant et d'une beauté glaçante : Chrernobyl est ce qu'on a vu de plus frappant en matière de série depuis bien longtemps.

La série est visible sur le bouquet OCS.

 

4e

Commenter cet article

MARC 04/07/2020 10:39

Magnifique!!
Avec deux acteurs qui jouaient dans "the terror" première saison Jared Harris et celui qui joue le pauvre pompier.

JM 24/11/2019 18:02

Pour moi qui, en matière de series, me suis arrêté à ma sorcière bien aimée (i married a witch en VO) ou Mannix, découvrir l'existence de OCS, et de cette incroyable histoire de la tragédie de Tchernobyl en 5 épisodes, a été une révélation.
Au delà de l'univers désespérément terne de l'URSS qui est tellement bien rendu, c'est l'angoisse que provoque la perte de contrôle de cette puissance formidable qu'est l'atome qui m'a saisi;
La musique ponctue à merveille le caractère inexorable et irréparable du désastre
Génial !

Chris 03/12/2019 19:03

Et quel acteur ce Jared Harris !