Christoblog

L'homme fidèle

Il y a quelque chose de platement germanopratin dans L'homme fidèle : un manque d'ambition dans la mise en  scène, un quant-à-soi satisfait et ronronnant, un réseau de références qui essaye de tenir lieu de talent.

Dans ce film, tout le monde est le quelqu'un de quelqu'un de connu  : Louis Garrel (fils et petit-fils de), Lily-Rose Depp (doublement fille de) et Laetitia Casta (compagne de l'acteur principal / réalisateur).

Le résultat est sans saveur et sans relief. Il comprend deux bonnes idées de scénario non développées (le prétendu meurtre du père et le pari de jeter son homme dans les bras de sa rivale), et pour le reste il se contente d'empiler des scènes superficielles, quelque part entre le marivaudage à la Emmanuel Mouret (sans sa perversité) et le spleen truffaldien (sans sa profondeur, malgré l'usage abondant de la voix off).

Ce n'est pas vraiment désagréable, mais on oublie L'homme fidèle dans les trente minutes suivant sa projection.

Louis Garrel sur Christoblog  : Petit tailleur - 2010 (***) / Les deux amis - 2014 (**)

 

2e

Commenter cet article

sgabedou 17/01/2019 18:21

Pour moi, il y a un vrai style. La voix off n'est jamais encombrante. Garrel crée un hommage à la nouvelle vague tout en empruntant de nouveaux chemins; le scénario nous fait aller d'étonnements en étonnements. Casta et le gamin sont bouleversants.

Chris 17/01/2019 19:50

Bonsoir et merci pour ce commentaire
Plusieurs personnes ont ressenti la même chose que vous, mais pour ma part, passé l'effet de surprise des 10 premières minutes, cela n'a pas été du tout le cas.

anne 15/01/2019 15:48

ah ah " on oublie l'homme fidèle ds les 30mn " ! c'est mieux qu'un long discours !